Afghanistan : l'unité "Badri 313", les forces spéciales des talibans en première ligne du conflit

Les forces spéciales talibanes ont joué un rôle important dans la conquête de l'Afghanistan. Quelle place occupent-elles réellement ?

GUERRE - Les talibans, nouveaux maîtres de l'Afghanistan, ont mis en avant dans leur conquête de Kaboul l'unité "Badri 313", composée de leurs soldats les plus aguerris.

Au sein de l'aéroport de Kaboul fraichement déserté par les forces spéciales américaines, ils étaient parmi les premiers à fouler le tarmac. Et pour cause : les forces spéciales talibanes, appelées les "Badri 313", ont été un rouage essentiel de l'avancée fulgurante des nouveaux maitres de l'Afghanistan. Notamment grâce à leur équipement, qui tranche avec celui des talibans "classiques", et leur expérience des terrains de guerre. 

Des images diffusées sur les réseaux sociaux par les nouveaux maîtres de Kaboul montrent ces soldats équipés de l'attirail complet du combattant d'élite : arme de guerre, casque et gilet pare-balles, cagoule, sac à dos, lunettes de vision nocturne, radio tactique. Un profil à mille lieues du taliban véhiculé en turban, assis à l'arrière de pick-ups.

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Le symbole d'un savoir-faire militaire

Ces images de propagande sont tout sauf un hasard : l'unité "Badri 313" est devenue le symbole d'un savoir-faire militaire dont les talibans ne jouissaient pas à l'époque de leur conflit contre l'union soviétique, dans les années 1980. Ces soldats "ont démontré leur efficacité sur le champ de bataille", a expliqué à l'AFP Bill Roggio, rédacteur-en-chef du Long War Journal (LWJ), revue américaine consacrée à la guerre contre le terrorisme. 

"Nous avons pu voir durant l'offensive finale, depuis mai, que les forces spéciales des talibans avaient été centrales dans la prise de l'Afghanistan", a ajouté Bill Roggio. Et, comme souvent dans ce genre de situation, la rébellion victorieuse s'est servie dans les arsenaux de ses adversaires. En l'occurrence l'armée nationale afghane, elle-même sous perfusion américaine. D'où cet équipement à la pointe des dernières technologies. 

Lire aussi

"Ils interviennent contre les durs à cuire"

Ancrée dans le présent, la "Badri 313" doit pourtant son nom à une référence au passé. Il s'agit en effet d'une référence à la bataille de Badr, il y a 1.400 ans, au cours de laquelle le prophète avait triomphé avec seulement 313 soldats.  Selon le compte Twitter Calibre Obscura, derrière lequel se cache un expert en armement reconnu, ils sont désormais quelques milliers tout au plus à faire partie de cette troupe d'élite. "Ils ont été utilisés pendant la campagne contre le groupe État islamique entre 2017 et 2020. (…) Historiquement, ils interviennent contre les durs à cuire". 

L'unité rassemble "probablement certains des combattants les mieux formés et les mieux équipés" d'Afghanistan, a précisé l'hebdomadaire militaire américain Jane's.  Selon cette dernière, "on peut s'attendre à un peu de sensationnalisme dans la propagande" dont elle fait l'objet, mais "il y a une forte probabilité que le Pakistan lui ait apporté au minimum un embryon de formation".

Depuis quelques jours, l'unité est notamment chargée de la sécurité autour de l'aéroport de Kaboul. Elle s'est même offert le luxe de narguer les Américains, en diffusant une photo de soldats dressant le drapeau taliban, un cliché quasi identique à un autre, resté célèbre, de combattants américains à la bataille de Iwo Jima, au Japon, pendant la Seconde guerre mondiale. Au-delà de son efficacité opérationnelle, l'unité Badri 313 sert des intérêts politiques puissants. Elle est intimement liée au réseau Haqqani, une voix qui compte au sein des talibans. Deux de ses représentants assistent à Kaboul aux discussions sur le nouveau gouvernement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

EN DIRECT - Covid-19 : 7980 personnes hospitalisées, dont 1571 en soins critiques

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.