Afghanistan : l’opération communication des talibans

Afghanistan : l’opération communication des talibans

Les talibans cherchent à rassurer par tous les moyens. Ils promettent de pardonner à leurs ennemis d'hier et de laisser les femmes travailler, dans une certaine mesure. Voilà pour le discours officiel, mais faut-il y croire ? Quelle est la réalité ?

Des talibans en arme installent un checkpoint dans ce quartier de Kaboul. Les véhicules sont inspectés. Devant les caméras, le commandant affiche une priorité, la sécurité. L'opération communication se poursuit à la télé. Scène à peine pensable, une journaliste afghane interview un taliban sur son plateau. Puis est organisé une conférence de presse devant les caméras du monde entier. À chaque fois le même message : "faites nous confiance". Dans la ville de Jalalabad, une manifestation est organisée contre les talibans. Signe de résistance, le drapeau afghan traditionnel est brandi. Les talibans tirent. Certains manifestants disent être violemment molestés.

Toute l'info sur

Le 20h

Autre enjeu pour les talibans, la place des femmes. Dans la ville d'Hérat, cette école pour filles vient de rouvrir. La direction rappelle à chacune de porter le voile. Officiellement, les talibans disent qu'ils autoriseront les femmes à étudier et à travailler. Alors, faut-il les croire ? Pour ce spécialiste reconnu de l'Afghanistan, les talibans d'aujourd'hui évoluent, mais à la marge. Pour l'heure à Kaboul, beaucoup de femmes craignent une régression drastique de leur droit. Certaines, en signe de défiance, osent même manifester en pleine rue.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Omicron : 12 cas d'infection désormais détectés en France, 38 pays concernés par le nouveau variant

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.