Afghanistan : les talibans veulent rouvrir l'aéroport de Kaboul

Afghanistan : les talibans veulent rouvrir l'aéroport de Kaboul

REPORTAGE - Une semaine après le départ des Américains, les premiers vols ont repris à l'aéroport de Kaboul en Afghanistan sous la surveillance étroite des forces spéciales talibanes.

La navette régionale de la compagnie Ariana Afghan Airlines en provenance de Kandahar a atterri dimanche à Kaboul et débarque ses passagers. Les fonctionnaires de l'aéroport, en gilet jaune, ont repris le travail. La scène serait d'une grande banalité si ce n'était la première rotation aérienne commerciale depuis la chute de la capitale il y a trois semaines. "C'est bien que les vols reprennent parce qu'on ne peut pas voyager en voiture", se réjouit un passager afghan.

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Le radar, un temps endommagé, fonctionne à nouveau et permet le contrôle aérien. Les talibans veulent projeter une image de compétence et de professionnalisme. La sécurité de l'aéroport a été donc confiée aux soldats les plus aguerris, ceux de l'unité d'élite Badri 313, les mieux équipés, et qui de loin passeraient presque pour des soldats américains.

Et pour cause, leur équipement est totalement made in USA, confisqué à l'armée régulière lorsque celle-ci a littéralement rendu les armes. Leur fusil AR-15 par exemple, ou les véhicules blindés Humvee emblématique des marines. Un seul autre avion utilise pour l'instant l'aéroport. Ce gros-porteur qatari a livré samedi plusieurs tonnes de médicaments et de matériel médical. Les vols internationaux pourraient donc reprendre rapidement, car ils sont indispensables pour l'aide humanitaire. Pour ceux qui veulent toujours quitter le pays, les talibans ont promis qu'ils ne s'opposeraient pas à leur départ.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : les militants LR ont préféré le congrès à la primaire pour désigner leur candidat

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Taux d'incidence du Covid-19 : où en est l'épidémie en France ?

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Élections en Allemagne : le chef de file conservateur Armin Laschet commet une bourde en votant

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.