Allemagne : trois morts dans une "attaque brutale" au couteau à Wurtzbourg, le suspect récemment interné

Allemagne : trois morts dans une "attaque brutale" au couteau à Wurtzbourg, le suspect récemment interné

ATTAQUE - Plusieurs personnes ont été tuées et d'autres blessées, grièvement pour certaines, lors d'une agression à Wurtzbourg en Allemagne ce vendredi après-midi. Selon la police, l'attaquant est un Somalien de 24 ans.

Un bilan très lourd. Trois personnes ont été tuées et cinq autres grièvement blessées lors d'une attaque au couteau "d'une incroyable brutalité" commise par un Somalien à Wurtzbourg, dans le sud de l'Allemagne, où il a semé la panique en centre-ville. D'autres personnes ont également été blessées, moins grièvement, lors de cette agression, a indiqué à la presse le ministre régional de l'Intérieur, Joachim Herrmann.

L'agresseur, âgé de 24 ans et qui était arrivé en 2015 dans cette ville de Bavière de 130.000 habitants, a été interpellé après que la police lui a tiré une balle dans une jambe pour le maitriser. La police a assuré qu'il n'y avait "plus aucun danger" pour la population.  L'homme a été conduit à l'hôpital et était entendu par la police en soirée, selon Joachim Herrmann qui s'est rendu sur les lieux.

Le suspect récemment interné

Les autorités locales ont évoqué la possibilité d'un coup de folie lié à l'état psychiatrique de l'agresseur, sans exclure dans le même temps une motivation islamiste. Le ministre bavarois de l'Intérieur a précisé que l'agresseur était connu des services de police pour des faits de violence et des problèmes psychiatriques. "Il a été interné de force en hôpital psychiatrique" récemment, a souligné le ministre. Il a dans le même temps évoqué un témoin affirmant que l'agresseur aurait crié lors de son acte "Allah Ahkbar" (Allah est grand).

"L'enquête de la police devra déterminer si nous avons affaire à un acte lié à l'islamisme ou à l'état psychique" de l'agresseur, a-t-il ajouté, précisant que selon les équipes de secours, le Somalien avait fait preuve d'une "brutalité vraiment incroyable". Le parquet national anti-terroriste n'avait pas été immédiatement saisi.

Un contexte tendu en Allemagne

L'origine des faits n'a pas été établie à ce stade, mais ils interviennent dans un contexte tendu en Allemagne. Les autorités sont en effet sur le qui-vive concernant la menace islamiste, particulièrement depuis un attentat au camion-bélier revendiqué par le groupe État islamique qui avait fait 12 morts en décembre 2016 à Berlin. Cette attaque djihadiste est la plus meurtrière jamais commise sur le sol allemand.

Depuis 2009, les autorités allemandes ont déjoué 17 tentatives d'attentat de ce type, dont la majorité depuis l'attaque de 2016, selon le ministère de l'Intérieur. Les forces de l'ordre avaient démantelé au printemps 2020 en Rhénanie du Nord-Westphalie une cellule de terroristes présumés originaires du Tadjikistan liés au groupe État islamique, avait indiqué le procureur antiterroriste, Peter Frank. Depuis 2013, le nombre d’islamistes considérés comme dangereux se trouvant en Allemagne a été multiplié par cinq pour s’établir actuellement à 615, selon le ministère de l'Intérieur. Celui des salafistes est lui évalué à environ 11.000, soit deux fois plus qu’en 2013. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Hautement transmissible", le variant Omicron exige une "action urgente", selon le G7

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.