VIDÉO - Après les États-Unis, des clowns maléfiques sèment la terreur chez les Anglais

DirectLCI
TERRIFIANT - À l'approche d'Halloween, la police anglaise est confrontée à une vague de signalements de clowns qui s'amusent à effrayer les Britanniques. Un appel à la vigilance et au respect des lois a été émis par les forces de l'ordre, qui craignent le pire.

La (mauvaise) plaisanterie a assez duré. À quelques jours d'Halloween, les forces de l'ordre britanniques sont sur les dents. Elles craignent que la psychose des clowns sinistres, partie des États-Unis, ne s'installe pour de bon outre-Manche. Ces dernières semaines, les brigades de police du Royaume-Uni sont intervenues à plusieurs reprises après des signalements de farceurs déguisés en clowns effrayants, dont certains ont été aperçus brandissant des couteaux. 

Lire aussi

Face à l'essor de ce phénomène, qui a déjà forcé leurs collègues américains à légiférer sur la question, les policiers britanniques ont mis en garde les individus qui songeraient à se grimer de la sorte et à utiliser des armes blanches. S'ils viennent à tomber entre les mains des forces de l'ordre, les plaisantins seront arrêtés. 


Dans le même temps, des vidéos continuent de fleurir chaque jour sur la Toile. Justin Martin Lee, un concessionnaire de voitures d'occasion, a filmé une personne non-identifiée, habillée en clown et en train de conduire un scooter dans les rues de Sheffield la semaine passée. Sur Facebook, la page Clown Sightings UK recense pas moins de 70.000 abonnés et permet à qui le veut de déposer des images de ces clowns malveillants croisés à l'improviste dans le pays. L'idée est de pouvoir émettre des alertes sur leur localisation et d'empêcher de simples citoyens d'être victimes de leurs agissements.


La psychose est telle que plusieurs journaux britanniques, dont le Daily Mail, se font l'écho d'une histoire survenue le week-end passé. Une femme enceinte de huit mois aurait été effrayée par un adolescent de 17 ans à Whitwick, dans le comté du Leicestershire. Appeurée, elle aurait été forcée à donner naissance à son enfant, un mois avant le terme de la grossesse. Heureusement, la mère et sa progéniture n'ont gardé aucune séquelle de cette rencontre.

En vidéo

Etats-Unis : retour des étranges clowns qui terrorisent la population

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter