VIDÉO - Après s'être affiché en hockeyeur la semaine dernière, Poutine improvise au piano des sérénades soviétiques

DirectLCI
TOUCHE-À-TOUT - Le président russe s'est installé au piano dimanche pour interpréter deux mélodies soviétiques alors qu'il attendait son homologue chinois Xi Jinping. Un interlude improvisé qui fait lundi le bonheur des internautes.

Vladimir Poutine cultive l'art de la mise en scène depuis des années. Une communication souvent orchestrée autour de ses performances sportives, le président russe étant – entre autre – un judoka aguerri et un hockeyeur amateur. Une fois n'est pas coutume, ce sont ses dons de mélomane qui ont été mis à l'honneur ce dimanche…


Le président russe Vladimir Poutine s'est installé au piano pour interpréter deux mélodies soviétiques, alors qu'il attendait son homologue chinois Xi Jinping. "Le président a parcouru les documents pour cette rencontre (avec M. Xi), et puis il a profité de ces quelques minutes d'attente pour jouer du piano", a expliqué après coup à la presse le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

En vidéo

Quand Poutine monte sur la glace pour disputer un match de hockey

"Mais c'est qu'il ne joue pas mal du tout !"

Mais le maître du Kremlin ne s'est pas pour autant attaqué à des chefs d'oeuvres universels de la musique classique : il a enchaîné au clavier deux partitions de l'époque soviétique, l'une consacrée à sa ville natale de Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie) et l'autre célébrant les fenêtres illuminées du Moscou nocturne, symboles d'espoir.


La performance musicale de Vladimir Poutine, photographiée et filmée, était largement partagée sur internet lundi, suscitant des réactions abondantes de la part des internautes chinois. "Mais c'est qu'il ne joue pas mal du tout !", a commenté, admiratif, un usager de la plateforme de microblogs Weibo. "Un agent secret accompli (en référence au passé de M. Poutine au KGB, NDLR), ça sait vraiment tout faire!", a abondé un autre. Certains internautes se sont montrés plus nuancés : "Même s'il ne joue pas particulièrement bien, cela fait quand même de lui un oiseau rare dans le monde politique".


Vladimir Poutine est lui-même revenu lundi sur sa prestation. "C'est dommage que le piano n'était pas bon, et c'était difficile de jouer (...) j'espère que je ne vous ai pas déçus", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Pékin. Non sans faire le modeste : "je ne peux pas dire que j'ai joué, je n'ai fait qu'appuyer sur les touches du piano avec mes doigts", a-t-il plaisanté, ajoutant avoir pensé qu'on le filmait "pour une utilisation privée".

Plus d'articles

Sur le même sujet