VIDÉO - "Trump est un dirigeant raté" : Arnold Schwarzenegger indigné par les violences au Capitole

"À ceux qui pensent pouvoir renverser la Constitution des États-Unis, sachez ceci : vous ne gagnerez jamais". L’ancien gouverneur républicain de Californie Arnold Schwarzenegger a fermement condamné l’invasion du Capitole dans une vidéo. Et n’a pas hésité à comparer cette prise d’assaut par des pro-Trump à la Nuit de Cristal de 1938, terrible nuit au cours de laquelle les nazis s’en sont pris aux synagogues et aux commerces tenus par des juifs en Allemagne et en Autriche, dont il est natif. L’acteur en profite également pour fustiger Donald Trump, qui selon lui "restera dans l’Histoire de l’Amérique comme le plus mauvais président de tous".

COLÈRE - Dans un message où il appelle à l'unité du peuple américain, l'acteur américain et ancien gouverneur républicain de Californie s'est confié sur le passé nazi de son père.

Un nouveau républicain a fait part de sa colère à l'encontre de Donald Trump, et non des moindres. Arnold Schwarzenegger s'en est pris à son tour à l'actuel locataire de la Maison-Blanche, qu'il juge responsable des violences survenues mercredi au Capitole, ayant fait cinq morts.

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

Dans un message vidéo long de sept minutes, l'acteur américain né en Autriche étrille le comportement du président républicain à dix jours de l'investiture de son successeur et dresse un parallèle entre l'assaut par ses militants du siège du Congrès à Washington et la "Nuit de Cristal" de 1938 au cours de laquelle les nazis s'en sont pris aux commerces tenus par des juifs en Allemagne.

Parallèle entre l'attaque du Capitole et le pogrom des juifs en Allemagne

"Mercredi a été la Journée de Cristal ici aux Etats-Unis", dit-il face caméra depuis son bureau. "Les vitres brisées ont été celles du Capitole". "J'ai grandi entouré d'hommes brisés, qui buvaient pour oublier leur culpabilité d'avoir participé au pire régime de l'histoire", raconte la star américaine. "Je n'ai jamais partagé ceci aussi publiquement, mais mon père rentrait ivre, une ou deux fois par semaine, et il criait, il nous battait et il faisait peur à ma mère", confie-t-il par ailleurs. 

S'il ne dit pas explicitement que son père était nazi, il explique toutefois ne pas lui en vouloir car il avait été "trompé par des mensonges, et je sais jusqu'où vont ce genre de mensonges".

"Le plus mauvais président de tous"

Des mensonges que Donald Trump véhicule, selon lui, en cherchant "à inverser le résultat d'une élection, et d'une élection juste". Pour Arnold Schwarzenegger, il s'agit tout simplement d'une tentative de "coup d'Etat" en trompant les Américains avec ses mensonges.

"Le président Trump est un dirigeant raté. Il restera dans l'Histoire de l'Amérique comme le plus mauvais président de tous", affirme l'ancien gouverneur californien qui estime que le milliardaire aura bientôt "autant de valeur qu'un vieux tweet"

"Nous ressortirons plus forts"

L'ancien gouverneur se satisfait toutefois de l'indignation unanime des élus américains après cet épisode qui marquera à jamais la vie politique américaine : "Notre démocratie a tenu et les élus ont pu servir l'intérêt du peuple en certifiant l'élection du président élu Joe Biden".

L'acteur célèbre pour son rôle dans le long-métrage Conan Le Barbare a par ailleurs ressorti la grande épée du tournage afin de dresser une métaphore entre l'arme et la démocratie américaine : "Plus on la travaille, plus elle devient forte [...]  Je crois que, aussi bouleversés que nous puissions être par les récents événements, nous ressortirons plus forts car nous avons pris conscience de ce qui est en jeu".

Lire aussi

"Je vous demande de vous joindre à moi en souhaitant au président élu Joe Biden de réussir. Si vous réussissez, notre pays réussit", déclare enfin Arnold Schwarzenegger avant d'adresser un dernier message à destination de celles et ceux ayant participé à l'intrusion du Capitole : "A ceux qui ont tenté de renverser la Constitution je vous dis ceci : vous ne gagnerez jamais".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Que sait-on de l'ivermectine dans le traitement du coronavirus ?

Covid-19 : le variant britannique pourrait être plus mortel, prévient Boris Johnson

Lire et commenter