VIDÉO - Attentat de Londres : ce que l'on sait des victimes françaises

VICTIMES - Un premier bilan de l'attentat qui s'est produit à Londres samedi 3 juin faisait état d'au moins quatre ressortissants français figurant parmi les blessés. Mais dimanche soir, le ministère des Affaires étrangères a révélé qu'un Français était décédé, que sept étaient blessés - dont quatre grièvement - et qu'un "compatriote était toujours porté disparu".

Ce samedi, Londres a été une nouvelle fois le théâtre d'un attentat. Le London Bridge et le Borough Market ont été la cible de trois terroristes. Selon un bilan provisoire, sept personnes ont perdu la vie et on dénombre 48 blessés. Parmi les victimes, un Français est décédé, comme l'a révélé le ministère des Affaires étrangères dimanche soir. Le Quai d'Orsay déplorait aussi sept blessés - dont quatre grièvement - ainsi qu'un "compatriote était toujours porté disparu". 


Selon nos informations, la victime française est un jeune homme qui allait sur ses 27 ans et qui était originaire de Caen (Normandie). Il travaillait dans un bar à deux pas du London Bridge. Il aurait été l’une des premières victimes lors des agressions au couteau perpétrées par les trois assaillants à Borough Market. Malgré l’intervention rapide des secours, il serait décédé quasi instantanément après l’agression. Le président de la République Emmanuel Macron aurait eu les parents de la victime au téléphone.

Après un premier bilan faisant état de quatre blessés côté français, la ministre chargée des Affaires européenne, Marielle de Sarnez, avait annoncé qu'il s'agissait de trois femmes et d'un homme. Tous font l'objet de plusieurs types de blessures plus ou moins graves : au bras, à la gorge, mais également des blessures au bassin. Les victimes ont été prises en charge dans plusieurs hôpitaux londoniens. Ces personnes vivent et travaillent dans la capitale britannique. 

On a couru pour sauver notre peauCéline, une Française présente sur le London Bridge

Elle aussi est française, mais elle s'en est sortie indemne. En week-end avec sa petite fille, Céline était dans l'un des bus qui se trouvaient à l'entrée du pont. "On a vu un corps au sol, j'ai pensé qu'il s'agissait un accident entre une voiture et un piéton", explique-t-elle à LCI. Mais très vite, elle a compris que la situation était bien plus grave. "Le bus a été arrêté. On s'est tous mis à genou et on a rampé jusqu'à la sortie du bus (...) Les gens commençaient à pleurer. Ma fille de 9 ans hurlait : "Maman je ne veux pas mourir (...) On a couru pour sauver notre peau", précise-t-elle, émue. 

Environ 200.000 ressortissants français vivent à Londres

On estime qu'environ 200.000 ressortissants français vivent à Londres. Par ailleurs le quai d'Orsay a recensé plus de 3000 autres Français présents sur place durant le week-end. Emmanuel Macron s'est entretenu, en anglais, avec la Première ministre Theresa May en milieu de journée. Il a été question d'apporter la solidarité de la France et de discuter de l'importance de la coopération européenne dans la lutte contre le terrorisme. 


Les autorités britanniques se sont engagées à assurer la sécurité des bureaux de vote à l'occasion des législatives. Comme le veut la procédure habituelle lorsque des Français sont victimes d'un attentat terroriste à l'étranger, la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête pour "tentatives d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du 3 juin à Londres

Plus d'articles

Sur le même sujet