Attentat de Manchester : "C’est très particulier quand des enfants sont touchés"

TROIS QUESTIONS À... - Au moins 22 personnes ont perdu la vie lundi soir dans l'attentat-suicide perpétré lors d'un concert d'Ariana Grande à Manchester. De nombreux enfants et adolescents étaient dans le public. Ce qui semble avoir motivé le passage à l'acte de l'assaillant, estime Driss Aït Youssef, spécialiste des questions de sécurité.

Le public était composé de nombreux jeunes heureux de pouvoir écouter les tubes de leur idole. Lundi soir, un attentat suicide a fait au moins 22 morts - dont des enfants - et 59 blessés à Manchester à l’issue du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. L’attaque a été perpétrée par un homme qui a fait détonner "un engin explosif improvisé".  La police cherche encore à établir "s'il a agi seul ou s'il a reçu l'appui d'un réseau".


"Ces lâches ont visé la jeunesse, symbole de notre liberté", a réagi sur Twitter François Hollande, ancien président de la République. Un avis partagé par Driss Aït Youssef, président de l’Institut Léonard de Vinci et spécialiste des questions de sécurité. Interview.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Manchester

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter