VIDÉO - Au moins 358 morts : l'attentat de Mogadiscio est le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie

International
DirectLCI
TERRORISME - Un violent attentat au camion piégé a frappé samedi 14 octobre le centre de Mogadiscio, la capitale somalienne, faisant au moins 358 morts et plus de 200 blessés, selon le dernier bilan du gouvernement vendredi. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière de l'histoire de la Somalie.

Scènes d'horreur à Mogadiscio. Un attentat au camion piégé a frappé le centre de la capitale somalienne, samedi 14 octobre. La très forte explosion a fait au moins 358 morts et 228 blessés, selon un bilan communiqué par le gouvernement vendredi. C'est l'attaque la plus meurtrière de l'histoire de la Somalie. 


L'attentat s'est produit au carrefour PK5, situé dans le district de Hodan, un quartier commercial très animé de la capitale avec ses magasins et ses hôtels. Les bâtiments et véhicules situés à proximité ont été fortement endommagés par la déflagration.


Une grande partie des victimes "sont brûlées au point de ne pas être reconnaissables", avait indiqué à l'AFP un responsable de la police, Ibrahim Mohamed. "Ce que j'ai vu dans les hôpitaux que j'ai visités est indicible. On  continue à retrouver des corps et je demande à chacun de venir aider. Les gens sont dans une situation difficile", avait pour sa part déclaré le maire de  Mogadiscio, Tabid Abdi Mohamed. "Il n'y a pas de pire tragédie que quand quelqu'un vient voir le corps d'un proche décédé et ne peut pas le reconnaître", a-t-il ajouté.

Un deuil national de trois jours décrété

Le président somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, s'est rendu dimanche matin à l'hôpital Erdogan et a donné son sang pour les victimes. En conséquence de cet attaque, Farmajo a décrété un deuil national de trois jours. "C'est une attaque  horrible menée par les shebab contre des civils innocents, qui ne visait pas des responsables gouvernementaux somaliens spécifiques. Cela montre combien ces  éléments violents sont sans pitié, pour viser sans distinction des gens  innocents qui ne faisaient que s'occuper de leurs affaires", a-t-il déclaré dans un discours télévisé. 


Cet attentat n'a pas encore été revendiqué. Mais les shebab, liés à Al-Qaïda, lancent fréquemment des attaques et attentats-suicides dans la ville de Mogadiscio et ses environs. Toute la nuit et dans la journée de dimanche, les secouristes ont fouillé les décombres des immeubles touchés, en quête de nouveaux corps. L'explosion s'est produite devant l'hôtel Safari, un établissement populaire, très peu fréquenté par des responsables gouvernementaux. D'ordinaire, les islamistes shebab ciblent des hôtels dans lesquels résident les responsables officiels.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter