Crise des sous-marins : la France annule une célébration prévue ce vendredi à Washington

Crise des sous-marins : la France annule une célébration prévue ce vendredi à Washington

DIPLOMATIE - Après la rupture d'un contrat qui prévoyait la fourniture de 12 sous-marins français à l'Australie, les États-Unis sont dans le viseur de la France qui a annulé un événement qui devait se tenir à Washington ce vendredi.

En colère, la France réagit. Les relations américano-françaises ont pris un coup dans l'aile après l'annonce du président Joe Biden de former une nouvelle alliance "indo-pacifique" avec le Royaume-Uni et l'Australie. Ce partenariat stratégique inclut notamment la fourniture de sous-marins américains à propulsion nucléaire à l'Australie. De ce fait, Canberra a acté la rupture du "contrat du siècle" signé en 2016 pour la vente de sous-marins français. En conséquence, les autorités françaises ont annulé une soirée de gala prévue ce vendredi à Washington. 

Toute l'info sur

Affaire des sous-marins : une crise inédite entre la France, l'Australie et les États-Unis

Une partie des événements maintenue à travers les États-Unis

Cet événement devait se tenir à la résidence de l'ambassadeur de France à Washington. L'objectif était de célébrer l'anniversaire d'une bataille navale décisive de la guerre d'indépendance des États-Unis, conclue par une victoire de la flotte française sur la flotte britannique, le 5 septembre 1781. En revanche, l'escale d'une frégate française à Baltimore et celle d'un sous-marin à Norfolk, ou encore la dépose d'une gerbe sur un monument à Annapolis ont été maintenus à l'occasion de ce 240ᵉ anniversaire.

Lire aussi

Face à cette crise transatlantique, la France, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a accusé les États-Unis d'avoir fait "un coup dans le dos" en torpillant le "contrat du siècle" de sous-marins français à l'Australie. De leurs côtés, les Américains ont annoncé avoir échangé avec leurs homologues français "au cours des dernières 24 à 48 heures" au sujet de cette nouvelle alliance "indo-pacifique", "y compris avant l'annonce". Une information démentie dans la foulée par les autorités françaises. "Nous n'avons pas été informés de ce projet avant la publication des premières informations dans la presse américaine et australienne", a affirmé auprès de l'AFP le porte-parole de l'ambassade de France à Washington, Pascal Confavreux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.