VIDÉO – Avortement, vaccination, écologie… L’Amérique selon Kanye West

Description du sujet digitial
International

INSOLITE – Dans une interview surréaliste au magazine "Forbes", Kanye West, qui dit vouloir se présenter à la présidentielle américaine de novembre, a détaillé les grandes lignes de son programme électoral. Des idées farfelues et/ou dangereuses inspirées par sa récente conversion au christianisme. Morceaux choisis.

Kanye West à la Maison Blanche en 2020 ? Si l’annonce de la candidature du rappeur, le week-end dernier sur Twitter, a rapidement fait le tour du monde, les experts de la politique américaine estiment qu’elle a peu de chances d’aboutir, le compagnon de Kim Kardashian n’ayant toujours pas fait les démarches nécessaires pour se présenter au scrutin de novembre.

Simple coup de pub ou galop d’essai pour 2024… Le natif d’Atlanta, 43 ans, semble en tout cas prendre les choses très au sérieux. Dans une interview fleuve accordée au magazine Forbes, il a livré les grands axes d’un programme que LCI a résumé dans la vidéo ci-dessus.

Le remède contre le coronavirus est entre les mains de Dieu. Nous devons arrêter de faire toutes les choses qui le mettent en colère- Kanye West, dans Forbes

Pour bien comprendre la "pensée" de Kanye West, il faut se rappeler que l’intéressé s’est converti l’an dernier au christianisme. Avant le confinement, il organisait des prêches dominicaux qui ont reçu la visite de Brad Pitt, Jennifer Aniston ou encore Katy Perry et Orlando Bloom. Et dont l’album "Jesus is king", paru en octobre, est en quelque sorte la bande son.

Après avoir expliqué qu’il avait contracté le coronavirus et qu'il en était désormais guéri, Kanye West explique à Forbes que le remède "est entre les mains de Dieu" et que "nous devons arrêter de faire toutes les choses qui le mettent en colère". Le rappeur ne semble pas concerné par les efforts des chercheurs pour trouver un vaccin. Et pour cause : il est opposé à la vaccination de manière générale.

Ni vaccins, ni avortements

 "Il y a tellement d’enfants qui sont vaccinés et qui se retrouvent paralysés", déplore Kanye West, laissant entendre que les siens en sont tenus à l’abri. "C’est la marque du Démon. Ils veulent en profiter  pour nous mettre des puces à l’intérieur du corps", prévient-il, en mode théorie du complot.

Sur la question de l’avortement, il marche dans les pas de l’actuel locataire de la Maison Blanche puisqu’il se déclare "pro-life", car "je suis les mots qui sont écrits dans la Bible". Il estime par ailleurs que "le planning parental a été installé dans les villes par les suprématistes blancs pour faire le travail du Diable."

Lire aussi

Kanye West est en revanche opposé à la peine de mort, encore en vigueur dans 28 Etats américains, mais il ne précise pas s’il compte se battre pour son abolition s'il venait à être élu. En revanche il compte réinstaurer la prière dans les écoles car son absence serait à ses yeux responsable du taux de suicide chez les jeunes.

Dans un registre plus farfelu, le rappeur souhaite que la Maison Blanche s’inspire des innovations technologiques du Wakanda, le pays imaginaire du film "Black Panther." Il aimerait que le championnat de basket de la NBA devienne international, afin qu’il puisse applaudir des athlètes venant du Nigeria à la Chine.

Enfin, en matière d’environnement, Kanye West souhaite se débarrasser des produits chimiques qu’on trouve dans le dentifrice et les déodorants. Parce qu’ils sont mauvais pour la santé ? Même pas. "Parce qu’ils affectent notre capacité à être au service de Dieu", estime le rappeur. On n’y avait pas pensé…

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent