VIDEO - Barcelone sous tension : 182 blessés après une nouvelle nuit d'affrontements violents

VIDEO - Barcelone sous tension : 182 blessés après une nouvelle nuit d'affrontements violents

ESPAGNE - Plus d'un demi-million d'indépendantistes catalans ont calmement manifesté dans les rues de Barcelone ce vendredi. La nuit, en revanche, a été marquée par de nouvelles scènes de guérilla urbaine, des militants radicaux ayant affronté la police. 182 personnes ont été blessées dans la soirée en Catalogne.

La manifestation pacifique a cédé le pas aux affrontements violents entre des militants radicaux et la police, dans la nuit de vendredi à samedi à Barcelone. Une cinquième nuit d'émeutes en Catalogne, où les indépendantistes poursuivent leur mobilisation contre la condamnation de leurs dirigeants par la Cour suprême espagnole.

Les heurts se sont cristallisés dans le centre-ville, autour de la Via Laietana, l'un des axes principaux de la capitale catalane, et de l'avenue du Paseig de Gracia. Cette dernière avait été noyée dans l'après-midi par une marée humaine. Selon la police municipale, 525 000 personnes avaient participé à cette manifestation, qui s'était, elle, déroulée dans une ambiance festive. 

Toute l'info sur

Indépendance de la Catalogne : la crise sans fin avec Madrid

Lire aussi

Affrontements près du commissariat central

A la fin du rassemblement, près du commissariat central de la métropole, des centaines de manifestants radicaux ont incendié des conteneurs de poubelles et défié les policiers antiémeutes qui tiraient du gaz lacrymogène pour les disperser, comme le montrent ces images (voir ci-dessous) diffusées par La Vanguardia

Des affrontements qui se sont exacerbés au cours de la soirée, s'étendant à d'autres rues, d'autres places. Des vidéos tournées par un journaliste d'El Paìs permettent d'entrevoir le chaos qui s'est emparé du centre-ville, avec des forces de l'ordre présentes en nombre pour faire face à des barricades en feu, notamment autour de la plaça Urquinaona ou de la plaça Catalunya.

La police barcelonaise a indiqué dans la soirée qu'en raison des violences se déroulant dans le centre-ville, les citoyens étaient priés de ne pas se rendre sur place. Après des heures de guerre de positions près du commissariat central entre radicaux lançant des pierres ou des objets métalliques et forces de l'ordre répondant par tirs de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes, les troubles se sont ensuite étendus au reste du centre-ville.

 De nombreux feux ont été allumés, notamment sur la Place de Catalogne en haut des célèbres Ramblas, et des barricades élevées dans de nombreuses rues par des centaines de manifestants masqués ou casqués, criant "les rues seront toujours à nous". La police a aussi utilisé un canon à eau à leur encontre. La situation était plus calme après 23 heures, mais des heurts étaient toujours constatés. Selon un bilan communiqué samedi, 83 personnes ont été interpellées, et les affrontements ont fait 182 blessés en Catalogne, dont 162 à Barcelone. Un bilan qui s'ajoute aux 500 blessés, dont 207 policiers, depuis le début de la mobilisation indépendantiste lundi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Après la forte mobilisation contre la loi "sécurité globale", le gouvernement sous pression

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Mort de Diego Maradona : son médecin personnel, Leopoldo Luque, inculpé pour homicide involontaire

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

EN DIRECT - Coronavirus : moins de 10.000 nouveaux cas recensés en 24 heures

Lire et commenter