Beyrouth : vivre avec deux heures d'électricité par jour

Beyrouth : vivre avec deux heures d'électricité par jour

Depuis treize mois, le Liban vit une longue descente aux enfers. L'explosion, qui avait ravagé une partie de la ville, a aussi révélé la vulnérabilité de ce pays. Après des années de corruption des élites, les infrastructures sont dans un état déplorable.

À minuit, les générateurs s’arrêtent automatiquement. Cette femme, éclairée grâce à son smartphone, nous montre alors, comment accéder à son immeuble. Pas de digicode, pas d’ascenseur non plus parce qu’il n’y a pas de courant, et dans la cuisine, “Y’a rien. Il n’y a même pas de frigo”. Tous les soirs, la même situation, les mêmes angoisses.

Toute l'info sur

Le WE

Beyrouth, ravagé, il y a un an par les explosions du port, n’arrive plus à se relever. La monnaie s’est effondrée, le pays est en faillite. Désormais, l’électricité publique fonctionne deux heures par jour alors ce boucher n’a plus de viande, impossible de la conserver. La seule solution, c’est un freezer emprunté à un épicier qui peut offrir quelques heures de conservation.

Le Liban souffre d’installation vétuste, d’un manque chronique d'investissement. Quelques centrales électriques seulement. Toutes sont en surchauffe. Et partout, des raccordements hasardeux pour ne pas dire dangereux.

Découvrez l’intégralité du document dans la vidéo ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : les ambassadeurs en Australie et aux États-Unis reçus ce soir par Macron

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre d'hospitalisations en baisse de 11% sur une semaine

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.