VIDÉO – Birmanie : la détresse des Rohingyas, obligés de fuir pour éviter les massacres

DirectLCI
CRISE - Réprimés dans le sang par l’armée birmane depuis le 25 août, les Rohingyas cherchent par tous les moyens à fuir le pays pour se réfugier au Bangladesh. Selon l’ONU, 390.000 personnes sont en exode.

La crise humanitaire s’aggrave de jour en jour à la frontière entre la Birmanie et le Bangladesh. Pour fuir la répression qui vise leur ethnie depuis le 25 août, les Rohingyas sont des milliers à former des colonnes, à monter dans des embarcations de misère pour rejoindre le pays voisin. Le "nettoyage ethnique" - selon les termes de l’ONU - mené par l’armée birmane a poussé sur la route de l’exode 390.000 personnes.

Chaque jour, des petits bateaux traversent la rivière Naf, frontière naturelle entre les deux pays, pour accoster sur les rives du Bangladesh. Les naufrages ont déjà emportés bon nombre d’entre eux et des centaines de corps ont été rejetés par les eaux. Une fois sur terre, les survivants doivent s’entasser dans les camps de fortune de la région de Cox Bazar (sud-est du pays), le Bangladesh étant incapable de gérer cet afflux de réfugiés.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter