VIDÉO - Première apparition en public de Boris Johnson depuis sa guérison du Covid-19

VIDÉO - Première apparition en public de Boris Johnson depuis sa guérison du Covid-19
International

COME-BACK - Pour sa première apparition en public depuis sa guérison du Covid-19, qui l'avait laissé un temps en soins intensifs, le Premier ministre britannique a appelé ses concitoyens à respecter les mesures de confinement pour éviter toute recrudescence de l'épidémie.

Boris Johnson de retour aux commandes. Pour sa première allocution depuis sa guérison du Covid-19, qui lui a valu un passage de quelques jours à l'hôpital et notamment en soins intensifs, le Premier ministre britannique s'est exprimé ce lundi 27 avril devant le 10, Downing Street.

Face à la pression qui monte pour esquisser une stratégie de déconfinement, il a dit comprendre "l'impatience" de la population, appelée à rester chez elle depuis le 23 mars et promis des décisions "dans les jours à venir" sur la manière d'adapter à l'avenir les mesures mises en place face à une crise qui dure. Mais il a averti qu'il fallait en l'état s'en tenir au confinement, en place au moins jusqu'au 7 mai, au risque d'une recrudescence. 

"Je sais que c'est difficile"

"Nous commençons maintenant à inverser la tendance", a déclaré Boris Johnson, remerciant ses compatriotes de leur "bon sens" et de leur "esprit communautaire". Avant de les prévenir : "Je sais que c'est difficile. Et je veux faire progresser l'économie aussi vite que possible, mais je refuse de gâcher les efforts et les sacrifices du peuple britannique et de risquer une deuxième épidémie majeure.".

Avec 20.732 décès dans les seuls hôpitaux, le Royaume-Uni est l'un des pays les plus sévèrement touchés en Europe par le nouveau coronavirus. Le bilan s'annonce encore plus lourd avec les morts dans les maisons de retraite, qui se comptabilisent par milliers, selon les acteurs du secteur.

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Au cours de la conférence de presse quotidienne de Downing Street dimanche, le ministre de l'Environnement George Eustice a observé des "signes encourageants". En très nette baisse, le dernier bilan en date communiqué dimanche recense 413 décès supplémentaires en milieu hospitalier, le chiffre le moins élevé en près d'un mois. Mais en l'absence de traitement et aucun vaccin ne pouvant être espéré au moins avant la fin de l'année, la route s'annonce encore longue avant de tourner la page de la pandémie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent