VIDÉO - Brexit : dans le village le plus eurosceptique du Royaume-Uni, c’est la "libération"

VIDÉO - Brexit : dans le village le plus eurosceptique du Royaume-Uni, c’est la "libération"

GOODBYE ENGLAND - Hartlepool, une ville du nord-est du Royaume-Uni, accueille avec plaisir l'entrée en vigueur du Brexit, officiel à compter de ce vendredi 31 janvier.

"Cela fait trois ans et demi qu'on attend !". A Hartlepool, petite ville côtière du nord-est du Royaume-Uni, c'est sans regret qu'on accueille le Brexit, qui entre officiellement en vigueur ce vendredi 31 janvier. Et pour cause : la ville est un bastion europhobe depuis le référendum de 2016.

"Je suis content, il était temps. Cela pris beaucoup plus de temps que prévu", estime un retraité. "Je suis heureux parce que nous avons à présent la liberté de choisir nos propres accords commerciaux avec différents pays, sans être liés par la législation de l'UE", renchéri un infirmier.

Toute l'info sur

Brexit : goodbye United Kingdom

Lire aussi

La ville a voté à 70% pour le Brexit en 2016

Avec un taux de chômage flirtant avec les 10% (le double de la moyenne nationale), Hartlepool est typique des anciennes villes industrielles du nord de l'Angleterre, laissées pour compte de la mondialisation. L'une des raisons pour lesquelles ses habitants ont largement voté en faveur de la sortie de l'UE en 2016 : la ville a voté à près de 70%. Au total, seulement neuf districts ont voté à plus de 70 % pour le "Leave", notamment Boston, South Holland et Great Yarmouth. A titre de comparaison, le "Remain" est arrivé en tête à Londres avec 59,9 %.

Ce vendredi soir, le Royaume-Uni sera officiellement divorcé de l'UE après 47 ans d'un mariage houleux. Mais ce clap de fin n'en est pas vraiment un, trois ans et demi après le référendum sur le Brexit, voté par 52% des Britanniques, qui a semé la zizanie dans le pays. Le jour a beau être historique, il n'entraîne pas de grand changement concret dans l'immédiat. Pour que la séparation se fasse en douceur, le Royaume-Uni continuera d'appliquer les règles européennes, sans avoir voix au chapitre, durant une période de transition jusqu'au 31 décembre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary-sur-Mer : un homme de 30 ans retrouvé mort, deux personnes toujours recherchées

EN DIRECT - Covid-19 : Noël sans jauge, "c'est notre cap, notre objectif", assure Gabriel Attal

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Le Covid, une simple bactérie ? Les autorités de Singapour démentent avoir dévoilé un "canular mondial"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.