Brexit : le casse-tête pour les Britanniques vivant en France

Brexit : le casse-tête pour les Britanniques vivant en France

REPORTAGE - Ce 31 décembre, à minuit (heure française), le Royaume-Uni va sortir pour de bon de l'Union européenne. Le début du casse-tête pour quelques Britanniques qui vivent sur le territoire français.

C'est une drôle de matinée que vivent les Britanniques habitant au village d'Argentonnay, dans les Deux-Sèvres. Ce 31 décembre 2020 sera leur dernier jour en tant que citoyens européens. "En 2016, j'étais vraiment fâchée par la décision. Aujourd'hui, après quatre ans, je ne le suis plus mais c'est une journée pleine de tristesse", confie Helen Tait Wright.

Toute l'info sur

Brexit : goodbye United Kingdom

Beaucoup de ressortissants britanniques sont venus passer leur retraite dans l'Hexagone. Leurs enfants et petits-enfants habitent encore au Royaume-Uni. Joy Mullen, l'une d'entre eux, s'attend malheureusement à moins voir sa famille. Pour les Britanniques habitant dans l'Hexagone quelques mois de l'année, ils sont désormais contraints d'y rester 90 jours sur une période de six mois. Pour Chris Dodman, agent immobilier anglais à Bressuire, la mesure le plonge dans le doute. Les Britanniques se trouvant sur le sol français ont maintenant un choix à faire : demander la nationalité française ou obtenir une carte de séjour pour pouvoir rester.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

VIDEO - Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Lire et commenter