Brexit : un accord in extremis entre Londres et Bruxelles

Brexit : un accord in extremis entre Londres et Bruxelles

Chefs d'entreprises, commerçants ou simples citoyens, 450 millions d'Européens l'attendaient depuis plus de quatre ans. L'accord de séparation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne a enfin été conclu.

Un accord sur le Brexit est intervenu quelques heures avant Noël, quatre ans et demi après le référendum. Un texte qui garantit la libre circulation des biens et des personnes dans les deux sens. Les voyageurs n'auront pas besoin de visa ni de passeport. Ils pourront continuer à traverser la Manche avec une carte d'identité. Au-delà de 90 jours en revanche, les règles d'immigration changent. Elles seront fixées par les Britanniques.

Toute l'info sur

Le 20h

Pour marchandises, les formalités douanières resteront facilitées. Il n'y aura pas de démarches interminables à l'entrée et à la sortie du tunnel sous la Manche. Le Royaume-Uni conserve également un accès privilégié à l'immense marché européen, sans taxe ni quota. Sur l'épineux problème de la pêche, les Européens continueront à avoir accès aux eaux britanniques.

Quelles sont les garanties ? Boris Johnson a fait une promesse : "Nous serons votre ami, votre allié, votre soutien, et ne l'oublions jamais, votre premier marché". Mais si le Royaume-Uni ne respecte pas les normes, environnementales ou fiscales des Européens, l'UE pourra prendre des mesures de rétorsion, en imposant par exemple des droits de douane sur les produits britanniques.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter