VIDÉO - Brexit : un million de personnes dans les rues de Londres pour demander un second référendum

International
ROYAUME-UNI - Un million de personnes, peut-être plus, étaient réunies dans Londres ce samedi 23 mars pour demander un second référendum sur le Brexit. Si les estimations de l'organisateur du "People's Vote" sont confirmées par les autorités, il s'agira de la plus grosse manifestation au Royaume-Uni depuis celle contre la guerre en Irak, en 2003.

Ils ne veulent pas du Brexit et l'ont fait savoir, ce samedi 23 mars. En masse. L'organisation "People's vote", qui milite pour cette seconde chance, a estimé à environ un million le nombre de participants à cette marche dans les rues de Londres, les autorités ne fournissant aucun chiffre de leur côté. En octobre 2018, une manifestation similaire avait déjà réuni près de 700 000 manifestants dans la capitale britannique.

Theresa May au cœur des critiques

Le jeudi 14 mars, les députés britanniques ont voté pour un report du Brexit - initialement prévu le 29 mars - au 30 juin. Mais une semaine plus tard, les dirigeants européens ont refusé cette date au Royaume-Uni, et lui ont accordé un report au 12 avril au plus tôt, au 22 mai au plus tard.


Exaspérés face à l'indécision de leurs représentants, les Londoniens se sont donc rassemblés, près de trois ans après le référendum qui a décidé la sortie de l'UE. En début d'après-midi, la foule pacifique et enthousiaste défilait en chantant des airs anti-Brexit et en brandissant des drapeaux européens. Munis de nombreuses pancartes, les manifestants s'en sont particulièrement pris à la première ministre Theresa May. Plusieurs caricatures l'ont dépeinte en dirigeante dépassée par les événements. Les détracteurs du Brexit reprochent au gouvernement d'avoir organisé le premier référendum trop tôt, et estiment avoir manqué d'informations pour prendre leur décision en toute connaissance de cause.

Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à rejoindre les mouvements "People's vote" (le vote du peuple) et "Put it to the people" (Soumettez-le au peuple), qui réclament une seconde opportunité de s'exprimer. Selon la BBC, si les chiffres sont confirmés (certains évoquent une mobilisation supérieure au million), cette manifestation sera la plus grande jamais organisée au Royaume-Uni depuis celle contre la guerre en Irak, qui avait également vu défiler un million de personnes dans Londres en 2003.

Un second référendum est-il envisageable ?

Pour l'instant, Theresa May tente péniblement de rallier les soutiens derrière son accord de retrait de l'UE, afin de le soumettre au vote des députés la semaine prochaine. L'adoption de cet accord permettrait, selon les conclusions du sommet européen, un court report technique du Brexit jusqu'au 22 mai. Mais des compromis devront encore être fait par la première ministre : son texte a déjà été massivement rejeté à deux reprises, le 15 janvier puis le 12 mars.


Quant à l'option d'un second référendum, elle a également été rejetée le 14 mars par la Chambre des communes, et rencontre l'opposition de Theresa May. Actuellement, les délais accordés par l'Union Européenne ne permettent de toute façon pas d'organiser un tel scrutin d'ici le 22 mai. Mais les partisans de ce nouveau vote espèrent que le chaos ambiant au Royaume-Uni finira par rendre cette option inévitable. Notamment en envisageant l'éjection de Theresa May de la tête du gouvernement. Ce samedi, une pétition en ligne demandant au gouvernement de renoncer au Brexit a dépassé les 5 millions de signataires, un chiffre record pour une telle initiative.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Brexit : goodbye United Kingdom

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter