VIDÉO - "C'est un désastre biblique" : des inondations font 15 morts près d'Athènes

DirectLCI
CATASTROPHE – Des inondations causées par des averses diluviennes ont fait 15 morts et de nombreux sinistrés mercredi près d'Athènes. Selon les pompiers, les victimes sont pour la plupart des personnes âgées.

Quand les éléments se déchaînent… Après des pluies battantes, un torrent de boue a déferlé mercredi matin à Nea Peramos et à Mandra, deux villes industrielles situées à une trentaine de kilomètres d’Athènes. Le bilan provisoire fait état de 15 victimes, des personnes âgées pour la plupart selon les pompiers. Certaines ont été piégées à leur domicile, comme deux octogénaires habitant des sous-sols. D'autres ont été emportées par les eaux alors qu'elles se trouvaient à l’extérieur ou dans leur véhicule.     


Camion à moitié noyé dans une boue brunâtre, amas de voitures cabossées au pied d'arbres tordus… comme le montre la vidéo ci-dessus, les dégâts constatés sur place sont considérables. Au point que les deux villes ont été déclarées en "état d'urgence". "Nos rues sont complètement détruites (...) un millier d'habitations ont  été inondées, un tiers de la ville", a déploré le maire adjoint de Néa Peramos, Stavros Fotiou. "Tout est perdu, c'est un désastre biblique" s'est de son côté ému la maire de Mandra, Ioanna Kriekouki. 

Des débris jusqu’aux toits des maisons

En fin d'après-midi à Mandra, des bulldozers tentaient de procéder à un premier déblayage, sur fond de va-et-vient d'ambulances. Une tâche ardue, les axes  principaux restant noyés sous l'eau et les gravats. "L'accès à la zone reste difficile, des débris se sont accumulés jusqu'aux toits des maisons", a précisé le porte-parole des pompiers, Yiannis Kapakis.

En réaction à la catastrophe, le Premier ministre Alexis Tsipras a exprimé dans un tweet "sa profonde  tristesse" pour les victimes. Et de dépêcher une équipe gouvernementale sur place  pour coordonner les opérations. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter