VIDEO - C'était le plus grand cirque du monde : Barnum ferme, les défenseurs des animaux applaudissent

DirectLCI
RIDEAU - Après 146 ans de spectacles, le cirque américain Barnum a décidé de fermer ses portes. En raison d'une situation financière difficile mais aussi de la pression des défenseurs des animaux.

La spectacle continue. Mais sans lui. Le célèbre cirque américain Barnum, officiellement nommé Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus, a annoncé qu'il allait définitivement s'arrêter en mai prochain, et ce après 146 ans de représentations. Il l'explique par une situation financière difficile avec des coûts en augmentation et une baisse des ventes de billets. Et la chute a été d'autant plus importante après qu'il ait été forcé par les défenseurs des animaux de retirer les éléphants, qui étaient pourtant le clou de son spectacle. Sa dernière tournée devrait s'achever le 21 mai à Uniondale, près de New York.


La décision a été "difficile" car "le cirque et ses collaborateurs ont été une source continuelle d'inspiration pour ma famille et moi", a expliqué dans un communiqué Kenneth Feld, pdg de Feld Entertainment qui produit le show et dont le père avait repris le cirque il y a 50 ans. "C'est triste. On sent que c'est la fin d'une ère", a pour sa part réagi à l'AFP Trudy Williams, qui était dresseuse d'éléphant dans cette institution.


Dès sa création en 1871, il était non seulement connu pour ses spectacles à travers les Etats-Unis mais également ses "curiosités". Phileas Taylor "P.T"  Barnum faisait entrer sur la piste des géants d’Islande, des femmes de Patagonie, des nains, des serpents de mer et même une "sirène des Fidji" qui est en réalité un torse de singe cousu à une queue de poisson. Il a été également le premier à utiliser l'électricité pour ses représentations.

C'est "un signe des temps qui changent"

Mais si certains regrettent que le show se termine, d'autres au contraire, s'en félicitent. L'association People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) a salué la fin du "plus triste spectacle du monde" reprenant les termes du cirque qui se qualifiait comme "le plus grand spectacle au monde". Pour elle, cette fermeture doit être un exemple pour "les grands cirques qui font encore souffrir des animaux". C'est "un signe des temps qui changent", explique-t-elle.


En mai 2016, le Barnum avait mis fin aux spectacles d'éléphants, après une longue procédure engagée par des associations de défense des animaux, dont PETA. Cette dernière avait montré des vidéos d'un dresseur qui frappait ses pachydermes avec un bâton pointu. En 2010, les associations perdent le procès, après qu'on ait appris qu'elles avaient soudoyé un témoin. Mais pour faire face à la mauvaise publicité créée par l'affaire, le cirque décide de payer une amende de 270.000 euros pour mettre fin à une enquête des autorités américaines pour maltraitance.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter