VIDEO - Canada : 15 morts, le bilan s'alourdit après l'accident de bus d'une équipe de jeunes hockeyeurs

DirectLCI
FAIT DIVERS - Quatorze personnes ont été tuées dans un accident de la route au Canada impliquant un bus qui transportait une équipe de jeunes hockeyeurs.

Les circonstances de l’accident restent encore à éclaircir. Mais il est dramatique. Au Canada, vendredi, un bus, qui transportait une équipe de jeunes hockeyeurs de l'équipe des Humboldt Broncos est entré en collision avec un semi-remorque, au nord de Tisdale (centre du pays). 


D’après un nouveau bilan établi dimanche 8 avril, quinze personnes ont été tuées dans l’accident, quatorze autres blessées, dont trois de manière critique, indique Saskatoon StarPhoenix, le journal local. 

Les victimes n’ont pas encore été identifiées. La collision s'est produite vers 17 heures, sur l'autoroute 35 à environ 30 kilomètres au nord de Tisdale. 

Le bus était à mi-chemin, alors que l’équipe allait à Nipawin disputer le cinquième match de la série demi-finale de la Ligue de hockey junior, a précisé Teddy Munro, l'officier porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada, lors d'un point presse qui s'est tenu aux alentours de 21 h 30. 

L'équipe des Broncos est composée de 24 joueurs, tous Canadiens, âgés de 16 à 21 ans. Selon le site de Radio-Canada, des hélicoptères médicalisés ont été dépêchés en urgence sur les lieux de l'accident. Les autorités sanitaires de la Saskatchewan ont indiqué sur Twitter devoir prendre en charge "un nombre élevé" de blessés au Royal University Hospital et au Saint Paul's Hospital, situés à Saskatoon à quelque 250 kilomètres du lieu de l'accident. Les familles des victimes étaient dirigées vers l'église apostolique de Nipawin, là où devait se rendre l'équipe de Humboldt.


Kevin Garinger, le président de l’équipe des Humboldt Broncos, et directeur de l’éducation de la division scolaire locale, a indiqué qu’il était sous le choc et qu'il avait du mal à donner un sens à une terrible tragédie. "Notre organisation ne sera plus jamais la même", a-t-il dit, parlant du club. "Nos pensées et nos prières - tout ce que nous avons en termes d'énergie est dirigé vers essayer de faire face, faire face à la perte qui s'est produite ici", a-t-il dit. 

Le maire de la ville s’est aussi exprimé, disant qu'il n'était pas étonné de la solidarité qui a commencé à se manifester dans la foulée de la tragédie. "Nous avons une forte communauté et nous seront là pour nous supporter pour traverser cette tragédie".

Dans la ville, de nombreuses personnes se sont rassemblées près du stade Elgar-Petersen, certains pleurant, d'autres tâchant, par leur téléphone, d'obtenir des informations plus précises sur l'accident. Une cellule de crise a été mise en place.

De la nourriture et des boissons ont été apportées. Tous sont, disent-ils, venus là pour "être ensembles".


Le Premier ministre Justin Trudeau a exprimé son émotion après cet accident.

Ce drame rappelle celui de décembre 1986, également dans la Saskatchewan, lorsque quatre hockeyeurs avaient perdu la vie dans un accident de la route.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter