VIDEO - Caroline Fourest censurée en direct par Sky News pour avoir montré la une de Charlie Hebdo

International
DirectLCI
CARICATURES – Interviewée sur une chaîne britannique mercredi soir, la journaliste de "Charlie Hebdo" Caroline Fourest a profité du direct pour tenter de montrer la une du journal. Face aux consignes sécuritaires du média, l'entretien a été directement interrompu.

"C'est complètement fou qu'au Royaume-Uni on ne puisse pas montrer un dessin aussi simple que celui-ci", s'est indigné Caroline Fourest mercredi soir sur Sky News, le dernier numéro de Charlie Hebdo à la main. La journaliste du journal satirique, interviewée en direct, a tenté de contrer l'auto-censure des médias britanniques, inquiets pour la plupart à l'idée de divulguer à l'antenne les caricatures de Mahomet. Avant même qu'elle parvienne à présenter entièrement la couverture face caméra, la chaîne a coupé le duplex. Seul le commentaire du dessin, "Tout est pardonné", a pu être aperçu.

En plateau, la journaliste Dharshini David tente de se justifier, le verbe maladroit : "Je suis désolée mais ici à Sky News, nous avons décidé de ne pas montrer cette une, donc merci de ne pas le faire Caroline." Et de s'excuser "pour tous les téléspectateurs qui ont pu être offensés".

"Les journalistes britanniques ne nous soutiennent pas"

Juste avant que le son et l'image ne soit coupés, Caroline Fourest déplorait le fait que "les journalistes britanniques ne nous soutiennent pas, que les journalistes britanniques trahissent l'essence du journalisme en pensant que les gens ne sont pas assez mûrs pour décider si un dessin est offensant ou non." Sur son compte Twitter, elle a qualifié cette censure d'"offense à l'intelligence".

Le samedi 10 janvier dernier déjà, en direct sur CNN, la journaliste avait réussi à présenter le numéro de Charlie Hebdo de l'affaire des caricatures de Mahomet. "Si tous les journaux reprenaient ces dessins, ils ne pourraient pas nous cibler tous, ce serait ça notre gilet pare-balles", a-t-elle justifié dimanche dans l'émission Médias le Magazine . Selon elle, il est nécessaire de reprendre le débat dans les rédactions anglo-saxonnes et de "briser cet omerta".

CNN, le New York Times, Associated Press
... Les médias étrangers ont en effet été nombreux à refuser de publier ou à pixéliser les couvertures, considérées comme choquantes pour certains ou pour des raisons de sécurité. L'humour est universel mais la caricature ne voyage pas aussi facilement, selon les propre mots de la journaliste militante.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter