VIDÉO - Etats-Unis : ce sénateur a prononcé un discours de 15h30 sans interruption

DÉTERMINÉ - Le démocrate Jeff Merkley a prononcé un discours de 15h30 dans l'hémicycle du Sénat des Etats-Unis. Il contestait la nomination du juge conservateur Neil Gorsuch à la Cour suprême.

Les règles du Sénat le lui permettant, Jeff Merkley a pris la parole peu avant 19 heures mardi et s'est arrêté ce mercredi soir. Le tout debout et sans pause. Le but ? Protester contre la nomination du juge Neil Gorsuch à la plus haute instance judiciaire des Etats-Unis, la Cour suprême. Si personne ne peut lui couper la parole, le sénateur ne peut pas quitter son pupitre.


Les traits tirés, le démocrate, âgé de 60 ans, s’exprimait mercredi matin plus lentement qu’au début de son intervention, mais avec la satisfaction d’avoir attiré l’attention sur la cause qui l’anime : "La majorité du Sénat a décidé de voler un siège de la Cour suprême, c’est une tactique de guerre partisane", a-t-il déclaré.

Le juge Neil Gorsuch au cœur du débat

La protestation porte autour de Neil Gorsuch, un juge conservateur du Colorado, nommé au neuvième siège de la Cour suprême par Donald Trump, et que la majorité républicaine et le président américain veulent voir confirmé à tout prix par la Chambre haute du Congrès.


La commission de la Justice du Sénat américain, à majorité républicaine, a donc approuvé lundi cette nomination malgré l’opposition, sans précédent, de la minorité démocrate. Illustrant la féroce bataille partisane autour du juge Gorsuch, les neuf démocrates de la commission ont voté en bloc contre lui, tandis que les onze républicains votaient en sa faveur, une situation inédite lors de la nomination d'un juge à la Cour suprême. 


Avec ce coup de force des républicains, la nomination de Neil Gorsuch annihilerait le traditionnel consensus de la Chambre haute du Congrès censée, depuis 1789, contrebalancer les excès partisans de la Chambre des représentants.

Les précédents records

Épuisé, Jeff Merkley a donc achevé sa lecture mercredi soir (heure française) après 15h30 sans interruption. Selon les archives du Sénat, il s'agit du huitième discours le plus long de l'histoire de la chambre haute du Congrès. En septembre 2013, Ted Cruz, un sénateur républicain, avait quant à lui, tenu le micro pendant plus de 21 heures pour protester contre la loi sur la santé de Barack Obama. Une loi récemment remise en question par Donald Trump.


Le record du discours de sénateur le plus long, date de 1957. Strom Thurmond, un élu républicain de Caroline du Sud, avait plaidoyé plus de 24 heures. Il protestait contre une loi sur les droits civiques.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'investiture de Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter