VIDÉO - Charlottesville : après les violences, la ville fait recouvrir plusieurs statues de confédérés

DirectLCI
ETATS UNIS - La municipalité a décidé de recouvrir de bâches noires plusieurs monuments de la ville, érigés en hommage à des confédérés. Un hommage, près de deux semaines après la mort d'une jeune femme en marge d'un rassemblement de suprémacistes blancs.

Tout un symbole. Plus d'une semaine après les violences qui ont endeuillé Charlottesville, la mairie a décidé d'envelopper de noir la statue du général confédéré Robert E. Lee. Un geste qui vise à symboliser le deuil de la communauté.


Pour Mike Signer, le maire de Charlottesville, cité par CBS19, la dissimulation de ces statues est un symbole fort, CBS19 : "Toute la ville est en deuil, toute la ville est traumatisée. J'espère que cette étape et bien d'autres permettront d'aller au bout du processus de guérison." 

Climat houleux

Le conseil municipal a voté, mardi, pour qu'une autre statue soit recouverte, soit celle du général confédéré Thomas "Stonewall" Jackson, installée dans un autre parc des environs. Preuve du débat qui agite la société, la réunion du conseil s'est déroulée dans un climat houleux, des citoyens insultant les élus pour dénoncer la réponse de la Ville au rassemblement de nationalistes blancs.


Selon un récent rapport du Southern Poverty Law Center (SPLC), spécialisé dans les mouvements extrémistes et les droits civiques, plus de 1.500 symboles confédérés demeurent encore dans l'espace public aux Etats-Unis, la plupart dans le Sud. Et d'après un sondage NPR/PBS et NewsHour/Marist publié jeudi, près de deux Américains sur trois (62%) sont favorables à ce que les statues célébrant des personnages des Etats confédérés restent en place.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter