VIDÉO - Colombie : une coulée de boue fait plus de 250 morts dont 43 enfants

DirectLCI
CATASTROPHE – Les fortes pluies qui se sont abattues sur le sud du pays ces derniers jours ont entraîné une gigantesque coulée de boue à Mocoa. Outre les maisons et les voitures emportées, plus de 250 personnes ont trouvé la mort et des centaines d’autres sont blessées ou toujours portées disparues.

Rues envahies de boue, voitures emportées, habitants en larmes… Les images de la catastrophe survenue vendredi soir vers 23h30 (samedi, 4h30 en France) sont impressionnantes. Mocoa, chef-lieu du Putumayo, dans le sud de la Colombie, n’est plus que décombres. Et pour cause, la ville entourée de trois fleuves a été prise au piège par les pluies diluviennes. Un bilan provisoire fait état de 254 morts et de 202 blessés. Selon le président Manuel Santos, 43 enfants font partie des victimes. 


"Le grand risque que redoutent les autorités serait qu’une partie de la montagne, fragilisée par les pluies diluviennes, viennent à céder", précise Nastasia Haftman, notre correspondante sur place. Les secours colombiens, qui sont privés d'eau et d'électricité comme le reste de la ville, sont aujourd’hui débordés. "Dans la zone, aucune infrastructure n’est en mesure d’accueillir le grand nombre de blessés", ajoute Natastia Haftman.

On n'était pas préparésHernando Rodriguez, un habitant de Macoa

Dans la soirée de vendredi, il est tombé 130 millilitres de pluie, soit 30% de la moyenne mensuelle, à Mocoa. La catastrophe s'est produite à la suite du débordement des rivières Mocoa, Mulato et Sangoyaco, qui coulent en surplomb de la ville.


"Il y a beaucoup de gens dans les rues, beaucoup de sinistrés, de nombreuses maisons détruites", a déclaré par téléphone à l'AFP Hernando Rodriguez, un habitant de 69 ans. Selon lui, "les gens ne savent que faire", "on n'était pas préparés" à une telle catastrophe, ajoute-t-il.

Toute la région des Andes est touchée

"Nos coeurs sont avec les familles des victimes et les personnes affectées par cette tragédie", a tweeté le président Juan Manuel Santos, qui s'est rendu sur place. "La situation à Mocoa est dramatique. Nous appelons à la solidarité de toute la Colombie", a de son côté tweeté le vice-ministre de l'Intérieur, Guillermo Rivera.

La guérilla colombienne des Farc, qui a signé récemment un accord de paix avec le gouvernement, a alors proposé son aide. "En parlant avec les guérilleros, (ils m'ont dit) qu'ils voudraient aller là-bas pour travailler, pour aider à la reconstruction", a indiqué Ivan Marquez, le principar négociateur des rebelles "Ils sont vraiment très attristés par cette tragédie", a-t-il poursuivi.


Les violentes pluies, dues au phénomène climatique El Niño, affectent depuis plusieurs semaines la région des Andes, dans le nord-ouest de l'Amérique latine. Elles ont également provoqué des inondations au Pérou, où 101 morts et plus de 900.000 sinistrés ont été répertoriés, ainsi qu'en Equateur qui déplore quant à  lui 21 morts et 1 280 sinistrés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter