VIDÉO - Reconfinement aux Philippines : la traque policière des symptômes suspects

VIDÉO - Reconfinement aux Philippines : la traque policière des symptômes suspects
International

VIDÉO - Six semaines après la fin du confinement, 250.000 habitants de Manille sont appelés à rester chez eux. Les personnes présentant des symptômes sont conduites manu militari en quarantaine.

Navotas est une des 16 villes qui composent la mégalopole de Manille. Ses 250.000 habitants sont fermement invités à rester chez eux pour les quinze jours à venir. La police quadrille les rues et traque les contrevenants. Se rendre au travail est le seul motif accepté pour se déplacer, et il faut pouvoir le prouver pour passer les nombreux barrages.

Mais la police recherche aussi les personnes présentant des symptômes, même légers, pour les contraindre à une quarantaine. Ils sont emmenés manu militari dans des centres prévus à cet effet, ce que dénoncent des ONG comme une atteinte aux Droits de l'Homme. Les autorités assurent le faire pour le propre bien des personnes infectées qui, faute de place chez elles, ne pourraient pas s'isoler.

Ce sont des vacances qui sont payées dans un centre climatisé. Ce n'est pas comme s'ils allaient... au goulag et dans les prisons- Harry Roque, porte-parole du président Duterte

Pour Harry Roque, le porte-parole du très autoritaire président Duterte, cette quarantaine forcée est légale, et elle serait même une chance pour les personnes infectées :  "Ce sont des vacances qui sont payées dans un centre climatisé. Ce n'est pas comme s'ils allaient... au goulag et dans les prisons ".

Lire aussi

Reste que les nouveaux cas positifs se multiplient à Manille, six semaines après la levée du confinement, qui avait pourtant été un des plus longs au monde. La capitale avait en effet été bouclée de mi-mars à début juin, ce qui avait bloqué l'économie du pays. Le retour des travailleurs philippins de l'étranger, et la reprise de l'activité, ont précipité une flambée des nouveaux cas.

La ville de Navotas, une des plus pauvres de Manille, a vu le nombre de cas positifs exploser ces dernières semaines. Son maire, Toby Tiangco, se dit contraint d'agir contre la volonté de ses habitants : "Je ne sais pas si c'est une solution, mais je suis certain que si je fais cela, le nombre de cas n'augmentera pas."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Les Philippines ont enregistré au total 57.500 cas positifs au Covid-19, et plus de 1600 décès, ce qui en fait le second pays le plus touché de l'Asie du Sud-Est, derrière l'Indonésie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent