Coronavirus : l'Espagne fait face à une crise sanitaire sans précédent

Coronavirus : l'Espagne fait face à une crise sanitaire sans précédent
International

Toute L'info sur

Le 20h

L'Espagne est le deuxième pays d'Europe le plus touché par le coronavirus. Le nombre total de cas confirmés s'approche des 40 000 avec 2 800 décès. Les 2/3 des morts ont été enregistrés dans la région de Madrid.

Malgré les efforts des autorités pour lutter contre la propagation du coronavirus, la situation en Espagne devient catastrophique. 3 500 militaires ont désormais ordre de visiter chaque maison de retraite du pays pour s'assurer de leur bon fonctionnement en apportant un soutien au corps médical. Une mesure prise après la découverte de plusieurs personnes âgées laissées pour compte aux sein de ces résidences. Certaines sont même mortes dans leur lit, abandonnées. 

Chaque chambre, chaque pièce, chaque meuble est scrupuleusement nettoyé. Malgré leurs efforts, plus de 500 décès ont été recensés en Espagne ces dernières 24h. Un chiffre record qui entraîne la saturation des morgues. A Madrid, la patinoire d'un centre commercial sert désormais à entreposer les cadavres. 

De leur côté les hôpitaux publics sont eux aussi dépassés. Des vidéos sur les réseaux sociaux montrent des patients à même le sol aux urgences ou encore collés aux autres, sans respecter la distanciation sociale, avant de pouvoir être pris en charge par les soignants. Un hôpital de campagne a vu le jour en lieu et place du parc des expositions de la ville. 5.500 lits et presque autant de bonbonnes d'oxygène. 220 patients y sont d'ores et déjà hospitalisés. "Ce sera le plus grand hôpital du pays et surtout le plus efficace", explique Ricardo Lopez Puerta, directeur du centre des expositions de Madrid. 

Lire aussi

La région de Madrid est de loin la plus touchée avec 1.535 morts, soit 57% du total et 12.352 cas (31% du total). Le gouvernement de Pedro Sanchez a décidé mardi de prolonger jusqu'au 11 avril le confinement des Espagnols, décrété le 14 mars. Une prorogation que le parlement devra approuver ce mercredi. 

Les Espagnols ne sont autorisés à sortir de chez eux, individuellement et en gardant leurs distances, que pour acheter des produits de première nécessité, se rendre au travail quand le télétravail n'est pas possible ou encore sortir brièvement leur chien. Les autorités ont toutefois exclu jusqu'ici de prendre des mesures plus draconiennes, insistant sur la nécessité de continuer à produire pour lutter contre la pandémie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent