VIDÉO - A Madrid, des manifestants "anti-reconfinement" défilent à bord de leur voiture, drapeaux à la main

VIDÉO - A Madrid, des manifestants "anti-reconfinement" défilent à bord de leur voiture, drapeaux à la main
International

COLÈRE - Ce lundi matin, des centaines d'opposants aux nouvelles mesures de restrictions en vigueur depuis vendredi dans la capitale espagnole ont défilé à bord de leur voiture, munis de drapeaux.

Protester tout en respectant les mesures barrières. Plusieurs centaines de manifestants ont défilé ce lundi à bord de leurs voitures, drapeaux à la main, dans l'immense avenue de la Castellana à Madrid pour réclamer la démission du gouvernement de gauche. Des défilés ont également eu lieu à Valence, Malaga et Séville selon des images diffusées sur les réseaux sociaux.  de nombreux manifestants à pied, tous masqués, souvent en famille, ont rejoint les cortèges.

Une mobilisation qui fait suite à l’instauration à la veille du week-end de l'état d'urgence sanitaire par le gouvernement socialiste, malgré l'opposition des autorités régionales, et qui s'accompagne de nouvelles restrictions afin de limiter la circulation du virus dans le pays. "Va-t-en Sanchez!" "Démission", pouvait-lire sur les pancartes brandies dans la manifestation de Madrid, organisée à l'occasion de la fête nationale espagnole par le parti d'extrême-droite Vox.

Lire aussi

Depuis vendredi soir, et pour au moins 14 jours, les habitants de la capitale espagnole et de huit localités limitrophes comme Getafe, Leganés ou Alcobendas, ne peuvent en effet pas quitter leur municipalité que pour se rendre chez le docteur, étudier ou travailler. Un reconfinement localisé et partiel, les résidents étant autorisées à circuler librement pour vaquer à leurs occupations quotidiennes.

7.000 policiers pour assurer le respect des consignes

Lors de son allocution, le président Pedro Sanchez a rappelé que la région de Madrid, épicentre de la deuxième vague de coronavirus en Espagne, affichait une "évolution préoccupante", si bien qu'il n'était pas possible de "rester les bras croisés" ajoutant qu’il fallait "apporter une réponse claire, forte". 

À l'intérieur de ces localités, les parcs et jardins sont fermés. Les bars et restaurants, eux, ne peuvent être occupés qu'à 50% de leur capacité et doivent fermer à 22 heures. Quelque 7.000 policiers sont chargés de contrôler le respect de ces mesures, sous peine d'amendes. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

L’Espagne est l'un des pays les plus touchés par la pandémie en Europe, avec quelque 33.000 décès et plus de 860.000 cas recensés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : le mode d’emploi des attestations de déplacement

EN DIRECT - Attentat de Nice : un homme soupçonné d'avoir été en contact avec l'assaillant interpellé

EN DIRECT - Covid-19 : l'exécutif table désormais sur une récession de 11% en 2020

Reconfinement : voici le nouveau dispositif pour sauver les entreprises

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent