Télétravail : les Néerlandais ont une belle longueur d'avance

Télétravail : les Néerlandais ont une belle longueur d'avance

À DISTANCE - Dans le cadre due la crise sanitaire, le télétravail est devenu une quasi-obligation pour les métiers qui s'y prêtent. Les Néerlandais, eux, ont généralisé cette pratique il y a longtemps et ont bien des choses à nous apprendre.

Aux Pays-Bas, le télétravail est une norme. La flexibilité et la liberté de mouvement sont un art de vivre et avec toutes ses souplesses, le pays affiche proportionnellement deux fois plus de télétravailleurs que l'Hexagone. Près de 98% des maisons y sont équipées en haut débit, si bien que les zones dites "blanches" n'existent pas. Il est donc possible de télétravailler d'où on veut, et les patrons d'entreprises se montrent très compréhensifs. 

Toute l'info sur

LE WE 13h

Des coachs pour aider à mieux "télétravailler"

Caroline est installée depuis sept ans aux Pays-Bas. Avec le coronavirus, cette Française télétravaille quasiment tous les jours depuis chez elle. La situation ne s'améliorant pas chez nos voisins néerlandais, le télétravail perdure et son entreprise a engagé un "coach" pour lui permettre d'adopter la meilleure position de travail, le lieu le plus adéquat dans son appartement... Bref, de quoi lui permettre de faire son job depuis chez elle dans les meilleures conditions. 

Caroline peut même participer aux réunions à distance en prenant un bol d'air frais à l'extérieur. Parfois, elle emmène son ordinateur pendant ses heures de pause et s'installe dans un café. Aux Pays-Bas, on appelle ça le contrat de confiance. Et pour elle, le télétravail sous cette forme est un avantage certain pour le salarié comme pour l'entreprise : "Une fois que les objectifs sont clairs, les gens savent quoi et comment produire, cela dépend de chacun. Pendant la crise, les taux de productivité ont augmenté".

Lire aussi


Dans l'entreprise de Caroline, plus de mille personnes travaillent au siège en temps normal. La crise sanitaire passée par là, ils ne sont plus qu'une petite centaine désormais. Et tout est à la carte : on choisit les jours de présence en fonction de ses possibilités et de ses affinités. "Je choisis les jours de présence en fonction des collègues", explique Christopher, employé de cette entreprise qui fournit cartes et géolocalisation pour Internet. 

Si vous allez en congés une semaine, restez quelques jours de plus en amont et en aval des vacances, et travaillez à distance depuis ce lieu- Yann Toutant, chef d'entreprise

Une flexibilité qui a séduit un entrepreneur français qui vient de monter sur place une équipe d'une dizaine de salariés et qui les encourage même à pratiquer le télétravail avant et après les vacances. "Si vous allez en congés une semaine, restez quelques jours de plus en amont et en aval des vacances, et travaillez à distance depuis ce lieu", explique Yann Toutant. 

L'idée, c'est qu'un salarié épanoui et sans contrainte, c'est bon pour l'entreprise. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Covid-19 : le taux de reproduction du virus continue de baisser en France

EN DIRECT - La légende Diego Maradona a été inhumée auprès de ses parents

Lire et commenter