VIDÉO - Covid-19 : avant le Nouvel an chinois, Pékin vaccine en masse

VIDÉO - Covid-19 : avant le Nouvel an chinois, Pékin vaccine en masse

PREVENTION – Mardi à Pékin, des milliers de chinois se sont massés en longues files d’attente pour se rendre à l’hôpital ou prendre des navettes vers un centre de vaccination. Le pays veut absolument éviter une recrudescence de cas de Covid-19 pour le Nouvel an Chinois. Une fête marqué par des déplacements massifs.

50 millions de vaccinés, c'est l’objectif visé par les autorités. Ces dernières souhaitent que les travailleurs et ouvriers qui vont être amenés à voyager ne propagent pas de nouveau le redouté virus. Déjà 73 000 pékinois ont reçu l’antidote entre le 1er et le 3 janvier. Après avoir rempli sur leur téléphone portable une attestation déclarant qu’ils ne sont pas porteurs d’une contre-indication, les candidats ont pu rejoindre en car le centre de vaccination installé temporairement dans un parc de la capitale chinoise. 

Certaines catégories de travailleurs du secteur médical ou alimentaire sont prioritaires. Des entreprises désignent elles-mêmes les personnes à vacciner. La campagne de vaccination en Chine a débuté depuis l’été dernier, avant même les autorisations définitives de l’administration de la santé. Du personnel soignant, mais aussi des étudiants qui devaient voyager ou des diplomates ont bénéficié du vaccin et 4 millions et demi de doses ont déjà été utilisées.

Des cas de contamination apparaissent encore

Cette fois, c’est la grande migration annuelle des Chinois pour la nouvelle année qui fait craindre le pire. Ce mouvement de population met sur les routes et dans les trains, des ouvriers et travailleurs de tout le pays qui vont rejoindre leurs familles. 407 millions de trajets sont prévus entre le 28 janvier et le 8 mars pendant les congés. 

Des mesures exceptionnelles comme des trains supplémentaires ou des fermetures anticipées de centres universitaires espèrent étaler les déplacements et éviter un rebond épidémique. En Chine, malgré un contrôle de l‘épidémie affiché comme global, des cas de contamination apparaissent encore, comme ces 33 cas ces dernières 24 heures. Ce chiffre, minuscule au regard de la population chinoise, est cependant le plus élevé depuis ces deux derniers mois.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Les variants changent complètement la donne depuis trois semaines", affirme Jean-François Delfraissy

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Lire et commenter