VIDÉO - Plus de 1000 morts en une journée : l'épidémie de Covid-19 explose en Russie

VIDÉO - Plus de 1000 morts en une journée : l'épidémie de Covid-19 explose en Russie

FLAMBÉE - La Russie est confrontée depuis plusieurs mois à une troisième vague épidémique très violente. Une crise tardive liée notamment à un faible taux de vaccination.

Alors que la Russie enregistre des records de contaminations au Covid-19 ces derniers jours, le rythme de la campagne vaccinale peine à accélérer dans le pays, le plus durement touché par l’épidémie de Covid-19 en Europe. En une seule journée ce dimanche, plus de 34.300 contaminations ont été recensées. La veille, le samedi 16 octobre, la Russie passait la barre symbolique du millier de morts quotidiennes. 

Dans un hôpital de Samara, à 1000 km à l'est de Moscou, on ne sait plus comment accueillir les malades. Dans l’ensemble du pays, les services de santé sont débordés. "Nous avons décidé de réquisitionner toutes les livraisons d'oxygène prévues pour l'industrie afin de garder des réserves pour les hôpitaux", affirme Armen Benyan, ministre de la Santé, dans le reportage en en-tête.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

La troisième vague a commencé à déferler en juin dernier sur ce pays qui n'a rien imposé ou presque. Les restrictions sanitaires y sont très limitées, malgré l’obligation de présenter des QR codes pour accéder aux lieux publics de certaines régions. Le Kremlin a refusé tout confinement à l’échelle nationale, espérant ainsi préserver son économie mais faisant s’envoler le nombre de cas de contamination et de décès.

 

Par ailleurs, seuls 32% des Russes sont complètement vaccinés selon les données officielles, à cause d’une large méfiance de la population envers les vaccins. "J’aurais dû me faire vacciner, c’est totalement irresponsable de ma part, regrette un patient contaminé. Si je pouvais le faire aujourd’hui, je le ferais."

"Il y a beaucoup de fausse vaccination, les gens s'achètent de faux certificats"

Pourtant, le vaccin de fabrication locale Spoutnik 5 était prometteur : rapidement disponible, reconnu efficace par plusieurs études dont celle de la revue britannique scientifique The Lancet qui soutient en février 2021 que le sérum est efficace à 91,6%. Mais cela n’a pas suffi à convaincre largement la population russe de se faire vacciner. "Ce n’est pas un secret, il y a beaucoup de fausse vaccination, les gens s'achètent de faux certificats, explique le médecin urgentiste Ilia Demidov. Ils ne font pas confiance et donc il n'y a pas de protection."

L’efficacité du sérum Spoutnik est toutefois remis en cause à l’international. Une enquête menée par Radio France révèle que des hôpitaux français formulaient des doutes sur la fiabilité des données communiquées par l’institut Gamaleïa, qui a mis au point le vaccin, à The Lancet. Bien que plus de 70 pays dans le monde aient recours au vaccin, l’Agence européenne du médicament ne l’a toujours pas validé. 

Lire aussi

Si bien que les Russes qui en ont les moyens cherchent désormais à se faire vacciner à l’étranger. Pour les autres, des loteries sont organisées pour tenter de les encourager à se faire vacciner, avec à la clé des appartements à gagner. 

Depuis le début de l’épidémie, le pays a enregistré plus de 223.300 décès selon les données officielles, le bilan le plus élevé d’Europe. Ce chiffre grimperait même à plus de 400.000 décès selon l’institut des statistiques Rosstat, qui adopte une définition plus large des morts liées au coronavirus. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.