Covid-19 : ces touristes Français qui vont prendre du bon temps à Madrid

Covid-19 : ces touristes Français qui vont prendre du bon temps à Madrid

ESCAPADE - Alors que la menace d'un reconfinement plane, certains Français s'offrent un bol d'air à Madrid, où tous les restaurants, bars et salles de spectacle sont toujours ouverts. Au risque de ramener le virus en France.

Aux quatre coins de l'Europe, la plupart des gouvernements ont pris ou s'apprêtent à prendre des mesures drastiques pour endiguer une troisième vague de Covid-19, alternant entre couvre-feu et confinement. A Madrid, en Espagne, la stratégie est totalement différente. Alors qu'un couvre-feu est instauré à 22h, aucun des établissements publics, allant des bars aux musées en passant par les restaurants et les salles de spectacle, ne sont fermés. Pourtant, la situation sanitaire en Espagne est plus qu'alarmante, avec des journées à plus de 40.000 contaminations.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Ce semblant de vie normale attire forcément les jeunes touristes européens, en particulier les Français. Ainsi, ils seraient quelques milliers à venir souffler le temps d’un week-end dans la capitale espagnole, au risque de faire voyager le virus avec eux. Dans les bars, le respect des gestes barrières vole en éclat, comme l'explique cette jeune française de passage à Madrid : "Au départ, on a l’impression que c’est respecté. Et au fur et à mesure des heures, les gérants voient que les gens ont envie de s’amuser entre eux. Du coup, ils les laissent un petit peu s’unir."

Ces derniers jours sur ma terrasse, il y avait 65-70% de Français.- Baldomero Cubas Diaz, gérant du bar "Santa Ana" à Madrid.

Baldomero Cubas Diaz, gérant du bar "Santa Ana", est surpris par le grand nombre de Français venus à Madrid : "J’hallucine, ces derniers jours sur ma terrasse, il y avait 65-70% de Français." Parmi eux, il y a Hugo, qui regoûte à un petit plaisir oublié : "Le fait de pouvoir juste faire un restaurant entre amis, rigoler, ça fait du bien. Le retour en France dimanche va être très déprimant."

Lire aussi

Romane, jeune Lilloise de passage à Madrid pour quelques heures, a quant à elle pu profiter d’un spectacle de flamenco : "Cela fait du bien de voir un peu plus loin que juste son propre appartement ou ses études. Là, on a vraiment l’impression de revivre, de partager des moments" dit-elle. Cette évasion représente néanmoins un coût. Chaque ressortissant doit effectuer un test PCR, non remboursé, dans les 72 heures précédant le départ. Ce dernier doit être négatif, sous peine de prolonger son séjour de l'autre côté des Pyrénées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

EN DIRECT - Migrants : il appartient au Royaume-Uni de gérer le contrôle de ses frontières, estime la Commission européenne

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.