VIDÉO - Covid-19 : chaos sur les routes du Maroc après la fermeture de huit villes

COVID MAROC V2
International

CHAOTIQUE - Après l'annonce surprise dimanche soir de la fermeture imminente de 8 villes, les Marocains se sont précipités sur les routes et dans les gares, provoquant des embouteillages monstres et des accidents.

La nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre dimanche soir et à l'approche de l'Aid Al Adha, fête musulmane du sacrifice prévue célébrée en famille, la réaction de la population a été instantanée : partir le plus vite possible. Les restrictions de déplacements "jusqu'à nouvel ordre" vers et de ces villes ont été décidées par les autorités marocaines pour tenter de freiner la propagation du virus.

Seuls ceux détenant des permis spéciaux peuvent entrer et sortir des villes concernées : la capitale économique Casablanca, la capitale touristique Marrakech (sud), la métropole portuaire de Tanger --deuxième pôle économique du royaume-- mais aussi Tetouan, Fès, Meknes, Berrechid et Settat.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

"Je comprends que tout le monde soit en colère mais nous n'avons pas le choix: la situation épidémiologique au Maroc est inquiétante avec une hausse du nombre de décès et des cas graves", a déclaré lundi le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb.

Le pays a "enregistré en une semaine plus de cas de contamination qu'en quatre mois", a-t-il précisé au cours d'un point de presse. Ces derniers jours ont été marqués par un nombre record de contaminations: 811 samedi et 633 dimanche. Au total, 20.887 cas ont été officiellement enregistrés, dont 316 décès.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent