Covid-19 : la Chine confine une ville de quatre millions d'habitants

Les restrictions sont de retour dans plusieurs grandes villes chinoises, dont Pékin. Certains quartiers sont même bouclés pour limiter les risques de propagation.

PRÉCAUTIONS - À quelques mois des JO d'hiver, le pays ne veut plus prendre aucun risque et poursuit sa politique de "tolérance zéro" à l'égard du virus.

À une centaine de jours des JO d'hiver de Pékin, la prudence est plus que jamais de mise. Les autorités chinoises ont imposé ce mardi un confinement à Lanzhou (Nord-Ouest), qui compte quatre millions d'habitants, en raison d'un rebond de cas de Covid-19.

Tous les quartiers d'habitation de cette ville, capitale de la province du Gansu, vont être soumis à une "gestion fermée" avec un strict contrôle des déplacements, a annoncé la municipalité. Toute sortie à l'extérieur du domicile ne sera désormais possible que pour des "achats de première nécessité", un impératif lié à l'épidémie, ou "un traitement médical d'urgence", précise un communiqué des autorités.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La Chine a fait état mardi, à l'échelle nationale, de 29 nouveaux cas de Covid-19 d'origine locale. La majorité est liée aux déplacements d'un groupe de touristes contaminés.

Si les chiffres peuvent paraître dérisoires par rapport à ceux enregistrés quotidiennement dans d'autres parties du monde, ils poussent le pouvoir à redoubler de vigilance alors que la Chine s'apprête à accueillir les Jeux olympiques d'hiver à partir du 4 février 2022.

Des restrictions sévères déjà prises depuis plusieurs jours

Lundi, les autorités avaient déjà imposé des confinements à une partie des habitants du Nord du pays. Un récent foyer épidémique en Mongolie intérieure, dans le nord du pays, est responsable de plus d'une centaine de cas depuis la semaine dernière. La Chine, qui pratique une politique de "tolérance zéro" à l'égard du virus, a réagi promptement, imposant des restrictions et organisant des campagnes de dépistage de masse dans cette région autonome et ses alentours. Au total, onze provinces du nord du pays ont été visées par des mesures de protection contre le Covid-19.

Lire aussi

Dimanche, les autorités avaient également annoncé la suspension des voyages organisés dans cinq zones où des cas de Covid-19 ont été signalés, dont Pékin. Dans la ville, un marathon qui devait rassembler quelque 30.000 coureurs a été reporté "de manière à prévenir le risque de transmission épidémique" sans qu’une nouvelle date soit pour l’heure avancée, ont indiqué les organisateurs. Marathon annulé également dimanche dernier au dernier moment et pour les mêmes raisons à Wuhan, ville du centre du pays qui fut le point de départ de l’épidémie de Covid-19 avant sa propagation à l’échelle mondiale. L’évènement devait compter 26.000 participants.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La Chine reconnaît que le variant Omicron va compliquer l'organisation des JO d'hiver à Pékin

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.