Restrictions sanitaires en Allemagne : pas de test, pas de shopping !

Restrictions sanitaires en Allemagne : pas de test, pas de shopping !

CONDITION SINE QUA NON - Alors que l'Allemagne fait face à une remontée des contaminations, certains länders ont fait le choix de ne pas fermer leurs commerces non essentiels. Ils ont toutefois posé une condition : il faut présenter à l’entrée un test antigénique négatif.

À Berlin, si vous voulez faire du shopping en pleine troisième vague de Covid, il va falloir montrer patte blanche. Les clients doivent en effet tous présenter un test antigénique négatif, réalisé le jour même, pour être autorisé à entrer. Ce qui n'a pas l'air de décourager les plus addicts. "Je trouve ça très bien. On est rassuré sur notre état de santé. Ça vaut le coût", se réjouit ainsi un client. Cette règle en vigueur à Berlin depuis bientôt trois semaines, l'est également dans quatre autres États fédéraux du pays. 

Toute l'info sur

Le WE

"Plus d'achat spontané"

Mais ce préalable obligatoire pour tout achat considéré comme non-essentiel, n'est pas toujours bien accepté par la population. "J’ai acheté un moule à gâteaux, il y a quelques jours et je me suis trompé. Je dois me refaire tester pour l’échanger en magasin. On ne peut plus faire d’achat spontané, il faut toujours se faire tester", tempête une autre cliente. 

Conséquence, la fréquentation des magasins dits non-essentiels ne cesse de chute. Ce qui n'est pas une bonne nouvelle, alors que certains ont déjà fait faillite. Björn Fromm, le président de la fédération des commerçants de Berlin-Brandebourg, se plaint d'ailleurs de cette fausse bonne idée : "On ne peut pas continuer. Ça fait fuir les clients. Il faut laisser les magasins ouverts avec des règles d’hygiène, le port du masque, et ça suffira. Sinon, encore plus de magasins vont mettre la clé sous la porte", dit-il.

Lire aussi

Sandra Pfeiffer, une coiffeuse berlinoise a bien compris qu'elle courait à sa perte avec ce mode de fonctionnement. Du coup, elle propose désormais à ses clients de s’occuper elle-même du test, dans l'arrière-cour de son salon, mais moyennant 8 euros. "Je préfère faire les tests moi-même plutôt que de retourner en confinement. Cette situation va encore durer. Tester soi-même ne demande pas un gros effort. Et quand tu l’as fait une fois, ça devient vite une routine”, explique-t-elle. 

Dès dimanche, cette règle va tout de même évoluer : un test réalisé la veille suffira et les personnes déjà vaccinées en seront dispensées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

VIDÉO - Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : l’Australie pourrait maintenir ses frontières fermées jusqu’à fin 2022

Vaccination : le calendrier accélère, les dates clés pour s'y retrouver

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.