Covid-19 : le Portugal se reconfine

Covid-19 : le Portugal se reconfine

C'est un confinement, et non un couvre-feu, qui vient de se mettre en place au Portugal. Les fêtes de fin d'année ont accéléré la hausse des contaminations, alors que le pays avait été relativement épargné depuis le printemps.

Boutiques fermées, terrasses vides, artères désertes... Lisbonne est à l'arrêt. La célèbre Place du Commerce, dans l'un des quartiers d'habitude les plus animés de la ville, a rarement aussi porté son nom. La gare ferroviaire semble également abandonnée. Dans les parcs pour enfants, les balançoires sont comme punies. Certes, les habitants de la capitale portugaise jouent le jeu, mais avec une résignation difficile à cacher.

Toute l'info sur

Le WE

Pour ce deuxième confinement, l'Etat a pourtant légèrement allégé les restrictions. Cette fois, les écoles ont le droit d'ouvrir, tout comme les églises, un symbole fort dans ce pays très catholique. Mais les commerces non-essentiels doivent garder portes closes, à commencer par les restaurants et les cafés.

Les dix millions de Portugais paient finalement le relâchement observé pendant Noël. Le gouvernement avait lâché du lest pour que les gens puissent passer les fêtes tranquillement en famille. Mais depuis, le nombre de cas positifs au coronavirus ne fait qu'augmenter. Seule certitude dans l'horizon portugais : la prochaine élection présidentielle aura lieu comme prévu le 24 janvier prochain, confinement ou non.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : "gagner du temps" avant de reconfiner, une stratégie risquée

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

Les données médicales de 500.000 Français dérobées et diffusées sur internet

Lire et commenter