Covid-19 : les Allemands soumis à de nouvelles restrictions

Covid-19 : les Allemands soumis à de nouvelles restrictions

CRISE SANITAIRE - Ces dernières 24 heures, l'Allemagne a enregistré plus de 1000 morts du Covid-19. Face à la circulation du virus, nos voisins durcissent les mesures de restriction.

L'Allemagne, à son tour submergée par l'épidémie de Covid-19. Malgré la fermeture de tous les commerces non-essentiels, des écoles, des enceintes sportives et culturelles, la seconde vague épidémique a frappé bien plus durement l'Allemagne. Le nombre de morts en 24 heures a même franchi un nouveau record jeudi 14 janvier à 1.244. 

Face à un taux d'incidence de 123 cas pour 100 000 habitants, l'Allemagne a décidé de serrer la vis. Sous la pression, la nouvelle chancelière Angela Merkel a annoncé de nouvelles restrictions : interdiction des masques en tissu ou encore prolongation de la fermeture des commerces, des restaurants et des écoles au moins jusqu'au 14 février. Et d'autres régions ont même été plus loin. 

Toute l'info sur

Le 20h

Dans le Sud-Est de l'Allemagne, en Bavière, le masque FFP2 (pour Filtering Facepiece Particule) est le seul autorisé dans les transports et les commerces. Le port de ce type de protection est obligatoire pour les personnes âgées de plus de 14 ans. "Des mesures efficaces de protection contre l'infection valent mieux qu'un verrouillage qui dure trop longtemps et qui nuit encore davantage à l'économie", explique un communiqué de la région.

Dans les rues, les passants portent tous ce masque blanc et rigide. Et personne ne semble s'en plaindre. "Je suis pour cette mesure. Il faut tout faire pour éviter la propagation du virus", réagit une Bavaroise. Dans le même quartier, d'autres habitants sont soulagés de devoir porter ce type de protection. " Vous sentez que ce masque protège mieux. Il est plus serré que les masques chirurgicaux", répond un Allemand.

S'ils s'avèrent plus filtrants, les masques FFP2 sont aussi plus chers. Dans une pharmacie, ils coûtent cinq euros l'unité. Une somme importante pour les foyers en proie à des difficultés financières. Pour qu'ils soient abordables à tout le monde, l'Etat Bavarois les a rendu gratuits pour les plus démunis. Il a aussi proposé une aide financière destinée aux personnes de plus de 60 ans. Au total, la région a promis de fournir 2,5 millions de masques FFP2 gratuitement. 

Les masques FFP2 filtrent au moins 94% des particules

Comment un tel système s'est-il mis en place ? "Les seniors et toutes les personnes à risque nous donnent des tickets qu'ils reçoivent par la poste, explique Dr Peter Sandmann, pharmacien et membre de l'association des pharmaciens bavarois. "En échange, cela leur permet de recevoir six masques FFP2 pour seulement deux euros". 

L'objectif de cette mesure s'avère de combattre efficacement le variant britannique. En effet, sa propagation rapide a ravivé le débat sur le niveau de protection des différents masques. A titre de comparaison, les masques en tissu filtrent au moins 70% des particules, contre 80% pour les masques chirurgicaux et 94% pour les FFP2.  Lorsqu’il est porté, il doit être changé toutes les 6 à 8 heures. La chancelière allemande Angela Merkel réfléchirait de son côté également au port obligatoire du masque FFP2 dans certains lieux, pour tout le pays.

Lire aussi

Les autorités du pays s'inquiètent des mutations du virus. Mardi 19 janvier, encore 35 cas du variant du Covid-19 ont été détectés dans une station de ski, à une heure de Munich. "Si les chiffres de l'épidémie ne baissent pas drastiquement, nous garderons les écoles fermées. Si nous passons en-dessous de la barre des 50 cas pour 100 000 habitants alors nous rouvrirons les écoles," déclare Bernhard Seidenath, président (CSU) de la commission pour la santé au parlement bavarois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas ce dimanche, forte baisse sur sept jours

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

Valérie Pécresse juge inéluctables de nouvelles restrictions en Ile-de-France

Lire et commenter