Covid-19 : une deuxième vague très sévère dans la région de Milan

Covid-19 : une deuxième vague très sévère dans la région de Milan

REPORTAGE - La deuxième vague de l'épidémie de coronavirus touche toute l'Europe. Depuis quinze jours, l'Italie est de nouveau confinée et Milan se retrouve en zone rouge, comme au printemps dernier.

Clairsemée et silencieuse, Milan est comme assommée depuis deux semaines. La deuxième vague de coronavirus, qui semblait épargner l'Italie, frappe encore durement le Nord du pays. Certains habitants ne sont pas vraiment surpris, tandis que d'autres sont navrés de devoir rester enfermés chez eux. Milan, ville la plus riche d'Italie, est le nouvel épicentre de l'épidémie. Comme le reste de la région, elle est confinée et la plupart des commerces sont fermés. "C'est un désastre", déplore un habitant.

Toute l'info sur

Le 13H

Comme dans l'Hexagone, le virus semble se propager moins vite depuis quelques jours en Italie. Mais dans la métropole de Milan, on compte encore près de 3 000 contaminations par jour. Pour tenter d'endiguer l'épidémie, les autorités ont mis en place un centre de dépistage de 2 000 m², le plus grand du pays. Il peut effectuer quotidiennement jusqu'à 800 tests rapides et tout est fait depuis les voitures pour limiter les risques de contamination. Quant aux résultats, ils sont obtenus en 20 minutes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.