Une ville entière dépistée, le test géant de Liverpool

Une ville entière dépistée, le test géant de Liverpool

COVID-19 - Depuis ce vendredi, la ville de Liverpool a lancé une campagne de dépistage massif pour ses 500.000 habitants. Alors que l'Angleterre est entrée dans un deuxième confinement d'un mois jeudi, les autorités britanniques espèrent que ce dépistage géant pourra réduire le nombre de contaminations.

Le gouvernement britannique, qui déplore 48.000 morts du Covid-19, a lancé vendredi un nouveau programme de dépistage massif et rapide à Liverpool, ville du nord de l'Angleterre durement touchée par le rebond de l’épidémie, alors que d’importantes restrictions étaient déjà en place depuis mi-octobre dans la ville et qu’un deuxième confinement d’un mois a débuté en Angleterre jeudi.

Ainsi, les quelque 500.000 habitants de Liverpool, ainsi que les gens qui y travaillent, sont invités à se faire tester contre le Covid-19. Pour cela, des dizaines de centres ont ouvert pour tous les habitants, avec le renfort de l’armée britannique, près de 2 000 militaires mobilisés. Le but : "briser la chaîne de transmission" du virus, selon un communiqué de l'exécutif.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsA quel stade en est l'épidémie, département par département ?
J’espère que tout le monde va venir se faire tester, c’est la seule façon d’éradiquer le virus.- Une habitante de Liverpool au micro de TF1.

Ce dispositif inédit est mis en place pour les dix prochains jours, et une cinquantaine de centres au total pourraient ouvrir pour mener à bien ce dépistage massif. Pour Matthew Ashton, directeur de la santé publique pour Liverpool, ces tests devraient donner des résultats rapides : "Ici, les gens viennent et se testent eux-mêmes avec une nouvelle méthode, les tests antigéniques, rapides. Avec un prélèvement dans la bouche et le nez, on peut avoir des résultats en 20 à 30 minutes."

Pour les habitants, c’est une bonne nouvelle et un espoir pour enrayer l’épidémie. "J’ai 83 ans et beaucoup de petits-enfants. En plus, ma fille et son mari ont eu le Covid", explique au micro de TF1 une habitante venue se faire tester. "J’espère que tout le monde va venir se faire tester, c’est la seule façon d’éradiquer le virus", martèle une autre Liverpuldienne. "C’est essentiel de se faire tous tester pour que Liverpool s’en sorte et qu’on puisse, je l’espère, profiter de Noël", souhaite une riveraine également venue se faire dépister.

Lire aussi

Un dispositif étendu au niveau national en cas de succès

De longues files d'attente se sont formées vendredi devant les différents centres ouverts pour l’occasion. Des tests seront effectués également dans les écoles, les universités, les maisons de retraite et les lieux de travail. "C'est une opportunité incroyable de mettre le turbo sur nos efforts pour réduire le Covid-19 dans la ville", a commenté le maire, Joe Anderson, dont le frère Bill est mort après avoir contracté le Covid-19 en octobre.

"Ces tests aideront à identifier les milliers de personnes dans la ville qui ne présentent pas de symptômes mais qui peuvent contaminer d'autres personnes sans le savoir. En fonction de leur succès à Liverpool, nous chercherons à distribuer des millions de ces nouveaux tests rapides d'ici Noël", a déclaré mardi le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Mort de VGE : sur LCI, Jean-Pierre Raffarin salue "un architecte de la politique

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - Covid-19 : en Martinique, fin des restrictions de circulation mais couvre-feu en vue

Bruxelles : quand la police tombe nez à nez avec un eurodéputé hongrois dans une fête libertine clandestine

Valéry Giscard d'Estaing est décédé "des suites du Covid-19"

Lire et commenter