Covid-19 : voyant arriver la seconde vague, la Suède serre à son tour la vis

Covid-19 : voyant arriver la seconde vague, la Suède serre à son tour la vis

MESURES - Avec un doublement du nombre de cas cette semaine et près de 6000 morts, la Suède voit l'épidémie de Covid-19 gagner du terrain. Si aucun confinement n'est envisagé, des mesures restrictives ont cependant été mises en place.

La stratégie suédoise dans la lutte contre le Covid-19 serait-elle en train de vaciller ? Aujourd'hui, le pays compte 6000 morts liés au virus. Rapporté au nombre d’habitants, c’est l'équivalent du taux de mortalité en France, alors que la deuxième vague commence à peine dans le pays. 

Le royaume du Nord a de surcroît observé un doublement du nombre de cas en une semaine et les autorités ont décidé de changer de ton et d'imposer des restrictions inédites. Ainsi, les plus grandes universités du pays ferment leurs amphithéâtres et les jeunes étudiants français en Erasmus découvrent la vie étudiante entre quatre murs. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

"On n’a pas le droit d’être plus de quinze sur place, donc il y en a quinze qui peuvent s’inscrire et aller sur place, et les quinze autres sont en ligne", explique une étudiante française à Stockholm au micro de TF1. "Lundi, on était deux en cours alors qu’on était une dizaine la semaine dernière. Je pense qu’il y a une vraie prise de conscience, le professeur sur place avait un masque, alors qu’avant il n’en portait pas", raconte un autre élève français. Les restrictions ne s'arrêtent pas là. Depuis ce mercredi, les restaurateurs ont l’interdiction d’accueillir des groupes de plus de huit personnes.

On vit maintenant ce que vous avez vécu fin septembre en France.- Lars Falk, directeur de l’unité des soins intensifs de l’hôpital Karolinska à Stockholm.

Une décision qui a eu un effet immédiat sur les établissements, comme l'explique Stefan Wolff, directeur du restaurant Urbandeli Stockholm : "Nous avons 35% de fréquentation en moins, donc les gens changent d'attitude apparemment. On sent qu'ils veulent limiter les contacts avec les autres." Pour autant, aucun confinement n'est pour l'heure dans les tuyaux et les autorités ne recommandent toujours pas le port du masque. Dans les hôpitaux du pays, les unités de soins intensifs se préparent à accueillir de futurs patients.

"En septembre, en Suède, on pensait ne pas avoir les mêmes problèmes de seconde vague que tout le sud de l’Europe, mais en ce moment on voit que cela nous rattrape. On vit maintenant ce que vous avez vécu fin septembre en France", note Lars Falk, directeur de l’unité des soins intensifs de l’hôpital Karolinska à Stockholm. Néanmoins, malgré cette hausse du nombre de cas en Suède, Les autorités suédoises se veulent confiantes et se disent aujourd’hui prêtes à affronter sereinement une deuxième vague.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Stations de ski : pas de réouverture des remontées mécaniques le 1er février

EN DIRECT - Officiellement investi, Joe Biden promet d'être "le président de tous les Américains"

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter