VIDÉO - Boeing abattu en Iran : l'avion aurait été atteint par deux missiles

Selon le New York Times, avec vidéo à l'appui, le Boeing ukrainien abattu en Iran a été atteint par deux missiles. Suite à cette nouvelle, l'indignation des Iraniens a pris de l'ampleur.
International

Toute L'info sur

Iran - Etats-Unis : l'inquiétante escalade

IMAGES - L'avion civil ukrainien abattu en Iran le 8 janvier dernier aurait, selon des nouvelles images authentifiées et publiées par le "New York Times", été atteint par deux missiles tirés depuis une base militaire située à proximité de Téhéran.

A en croire de nouvelles images vidéos publiées mardi par le New York Times, l'avion civil ukrainien abattu en Iran le 8 janvier dernier, aurait été atteint par deux missiles tirés depuis une base militaire près de Téhéran. Ces images, "vérifiées" par le média américain, tirées d'une caméra de vidéo-surveillance et filmées par un téléphone portable, montrent la trajectoire d'un objet brillant dans la nuit, puis une explosion dans le ciel après près de 20 secondes.

Dix secondes plus tard, un second objet lumineux est lancé du même endroit et dans la même direction, avant d'exploser dix secondes après. Une minute plus tard,  une boule de feu apparaît brièvement en haut de l'écran. Dans la vidéo en question, le New York Times encadre ce qu'il présente comme les deux missiles tirés depuis la base militaire et comme le Boeing de la compagnie ukrainienne International Airlines.

Lire aussi

Ces images du New York Times expliquent "pourquoi le transpondeur de l'appareil a cessé de fonctionner quelques secondes avant d'avoir été atteint par un second missile", et que l'avion a réussi à changer de trajectoire pour revenir vers l'aéroport avant de s'écraser. Selon le journal, ces images proviennent d'une caméra installée sur le toit d'un immeuble près du village de Bid Kaneh, à 6 kilomètres d'une base militaire iranienne. Bid Kaneh est situé à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de l'aéroport international de Téhéran.

Le drame, qui a fait 176 morts, est survenu en plein pic des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis après la mort de Qassem Soleimani, un important général iranien tué par un tir de drone américain à Bagdad. En représailles, Téhéran avait tiré le 8 janvier deux missiles contre deux bases militaires utilisées par l'armée américaine en Irak, sans faire de victimes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent