Crise des sous-marins : la France peut-elle se fâcher avec les États-Unis ?

Crise des sous-marins : la France peut-elle se fâcher avec les États-Unis ?

REPORTAGE - La rupture du contrat des sous-marins australiens au profit de Washington a déclenché la colère de Paris. Le ministre des Affaires étrangères parle de mensonge. Après le rappel de nos ambassadeurs, Joe Biden devrait téléphoner à Emmanuel Macron.

La décision de Canberra d'annuler ce contrat d'achat de 56 milliards d'euros pour la fourniture à l'Australie de 12 sous-marins à propulsion diesel-électrique, au profit de sous-marins américains à propulsion nucléaire, a suscité l'indignation de Paris. Le président français Emmanuel Macron a rappelé vendredi ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie. S'il est resté en retrait, il a laissé s'exprimer sa colère par la voix de son ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. “Il y a eu mensonge, il y a eu duplicité, il y a eu une rupture majeure de confiance. Il y a eu mépris, donc ça ne va pas entre nous”, a déclaré Jean-Yves Le Drian. De quoi se poser des questions sur l'avenir.

Toute l'info sur

Affaire des sous-marins : une crise inédite entre la France, l'Australie et les États-Unis

La France peut-elle se passer des États-Unis ?

NON. Au Sahel par exemple, les drones américains survolent en permanence le désert. Il y a quelques jours, l'élimination du chef djihadiste Al-Sahraoui au Mali n'aurait pas été possible sans la surveillance américaine.“On a besoin de la logistique américaine, on a besoin d'une partie des transports américains", estime le géopolitologue Frédéric Encel. "Les Américains livrent aussi du kérogène à la France. Tout cela n'est pas négligeable. Il est bien évident que dans cette région-là, sans logistique américaine, les choses seraient beaucoup plus compliquées”.

Les États-Unis ont-ils encore besoin de la France ?

OUI. Car, au Conseil de sécurité de l'ONU, la France est l'un des cinq membres permanents aux côtés des États-Unis. Il y a bien sûr l'Otan qui défend toujours les frontières d’Europe orientale. Une présence destinée à calmer les appétits russe et biélorusse. Autre zone clé, le Pacifique. Avec ses deux millions d'habitants et ses sept mille militaires sur place, la France est le seul pays européen présent dans la zone. “La France patrouille dans ces eaux territoriales. Ça fait partie du dispositif pour contenir l'avancée chinoise dans les eaux internationales”, explique Nicole Bacharan, politologue franco-américaine.

Lire aussi

Une démonstration de force en Polynésie a eu lieu en juin dernier. Paris a réussi à envoyer en moins de 40 heures trois Rafale vers Tahiti. La France n'est peut-être plus une grande puissance, mais elle ne renonce pas à ses ambitions mondiales pour autant. Et les États-Unis ne peuvent pas totalement se passer d'elle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.