Des vols pour… nulle part : l’astuce des Sud-Coréens en mal de duty-free

Les compagnies proposant ce service, au nombre de six, invoquent la sauvegarde de l'emploi pour justifier cette pratique.

INSOLITE - En Corée du Sud, des compagnies aériennes proposent des vols Séoul-Séoul : deux heures en l'air pour s'offrir une orgie de shopping et profiter de produits détaxés.

Choi Chang-Am vient d’acheter un billet pour... nulle part : 2 heures de vol, une orgie de shopping et un retour illico à la case départ. "Je suis très excité. Le fait de prendre, j'arrive à peine à y croire", s'enthousiasme le jeune sud-coréen. La destination de ses rêves est en réalité la zone duty-free de l’aéroport de Séoul. À cause du manque de clients, les boutiques veulent en effet écouler leurs stocks et proposent des remises sur leurs produits, dont les prix sont déjà détaxés. Chacun peut acheter dans la limite de 500 euros, pour un billet d’avion dont le prix est lui fixé à 80 euros. Les clients effectuent leurs emplettes en ligne puis les récupèrent avant d'embarquer. 

L'avion affrété par la compagnie Air Busanest plein, tout comme les valises des voyageurs. Après quelques dizaines de minutes de vol, l'avion quitte l’espace aérien sud-coréen pour pénétrer dans une zone internationale. Et c'est reparti pour une nouvelle frénésie d’achats. "Je prends ce vol pour me soulager du stress actuel à cause de la crise sanitaire. Cela fait du bien de faire un peu de shopping à petit prix", explique une passagère qui en est à son troisième vol. Parfum, cosmétiques, bijoux, maroquinerie… Tout est organisé pour pousser les passagers à dépenser. "Depuis que nous proposons ce service, les avions sont tous pleins. Ce n'est pas un vrai voyage, mais les gens peuvent revivre l'expérience d'un vol en avion tout en achetant des produits détaxés", explique une hôtesse. Pour occuper le temps, une tombola est même organisée par le personnel de bord. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Cinq tonnes de CO2 pour un vol

Durement frappées par une crise à l'ampleur jamais vue, les compagnies aériennes proposant ce service, au nombre de six, invoquent la sauvegarde de l'emploi pour justifier cette pratique. Et qu’importe le bilan carbone. Cinq tonnes de CO2, pourtant, rien que pour notre vol de 2 heures. Pas de quoi entamer l'enthousiasme de ces accros au shopping. À l’arrivée, ces passagers officiellement internationaux sont les seuls à être de quatorzaine. "J'ai acheté une bouteille de whisky pour mon père et je peux vous assurer qu'on va tous passer un bon moment ensemble", confie Choi Chang-Am, une fois de retour sur la terre ferme. 

Devant le succès de l’opération, les compagnies aériennes ont bien l'intention de prolonger l’expérience au moins jusqu’à la fin décembre. Et cela, en dépit des conséquences pour la planète.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Les premiers enseignants "sans doute vaccinés dès la semaine prochaine"

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Aurélien éliminé de "Koh-Lanta" : "Avec Thomas, on peut clairement parler de trahison"

EN DIRECT - Mort du Prince Philip : huit jours de deuil au Royaume-Uni

Lire et commenter