Crise politique en Italie : Mario Draghi prend la tête du gouvernement

Crise politique en Italie : Mario Draghi prend la tête du gouvernement

La crise épidémique a sans doute eu raison du dernier gouvernement italien. Face à la gravité de la situation, Mario Draghi, une grande figure du monde économique, prête serment pour diriger le pays.

Un nouveau président du Conseil a été élu pour tenter de sortir l'Italie de la crise. Mario Draghi a prêté serment au palais présidentiel du Quirinal à Rome. À ses côtés, les ministres qu'il a choisis issus de bords très différents, autrefois des adversaires politiques. La crise économique et sanitaire a permis de faire un coup de maître. La gauche radicale de Roberto Speranza, ministre de la Santé, et le mouvement populiste cinq étoiles de Luigi Di Maio, maintenu aux Affaires étrangères, sont désormais ralliés dans un même gouvernement.

Toute l'info sur

Le WE

Même Silvio Berlusconi, aujourd'hui à la tête du parti conservateur, s'improvise rassembleur. "La gravité du moment exige que chacun mette de côté les calculs, les tactiques et les intérêts électoraux pour faire passer le salut du pays avant tout", a-t-il déclaré. Si Mario Draghi convainc, c'est qu'il est auréolé d'une réputation de sauveur après son rôle dans la crise de la dette en 2012. Inventeur à l'époque de la formule "quoi qu'il en coûte", il devra sortir l'Italie de la récession économique et gérer l'urgence sanitaire dans un pays qui compte 73 000 morts du Covid.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter