VIDEO - "Donald Trump n'est pas le bon président pour notre pays" : la charge virulente de Michelle Obama

VIDEO - "Donald Trump n'est pas le bon président pour notre pays" : la charge virulente de Michelle Obama

PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE - Michelle Obama a clôturé lundi le premier jour de la convention démocrate en livrant un réquisitoire passionné contre Donald Trump. Elle a dénoncé le "manque total d'empathie" de l'actuel hôte de la Maison Blanche, affirmant qu'il n'était "pas le bon président" pour les Etats-Unis et appelant à élire Joe Biden le 3 novembre.

Michelle Obama a dénoncé lundi le "manque total d'empathie" de Donald Trump au premier soir d'une convention démocrate assombrie par une confluence de crises historiques, affirmant qu'il n'était "pas le bon président" pour les Etats-Unis et appelant à élire Joe Biden le 3 novembre.

"Laissez-moi être aussi honnête et claire que possible. Donald Trump n'est pas le bon président pour notre pays". L'ancienne Première dame des Etats-Unis n'a pas mâché ses mots à l'égard de l'actuel président républicain. "À chaque fois que nous nous tournons vers la Maison Blanche pour une direction, ou du réconfort, ou un semblant de stabilité, ce que nous recevons à la place c'est du chaos, de la division et un manque complet et total d'empathie", a déclaré Michelle Obama en clôture du premier jour de cette convention démocrate rendue entièrement virtuelle à cause de la pandémie de Covid-19. 

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

"Joe n'est pas parfait"

Revenant sur l'épidémie de coronavirus qui a fait plus de 170.000 morts aux Etats-Unis, la contraction économique et le mouvement contre le racisme, Michelle Obama dénonce l'immobilisme du président. Donald Trump avait "eu plus que le temps nécessaire pour démontrer qu'il ne pouvait pas faire ce travail. Il est à l'évidence dépassé". "Nous vivons dans un pays profondément divisé et je suis une femme noire, qui parle à la convention démocrate", a-t-elle ajouté. Plus tôt dans la soirée, une minute de silence en hommage à George Floyd a eu lieu durant la convention.

Durant les vingt minutes de son discours, Michelle Obama a tressé des lauriers à Joe Biden. "Il sait ce qu'il faut faire pour sauver une économie, vaincre une pandémie et montrer la voie à notre pays". "Je sais que Joe n'est pas parfait. Et il serait le premier à vous le dire". 

Sanders se range derrière Biden

Grand rival du candidat démocrate dans la primaire, qu'il remportait avant les surprenants retraits des autres candidats à l'investiture, le sénateur indépendant Bernie Sanders a aussi appelé à élire Joe Biden avec sa colistière, Kamala Harris. "Mes amis, je vous le dis, et à tous ceux qui ont soutenu d'autres candidats lors de la primaire, et à ceux qui ont peut-être voté pour Donald Trump lors de la précédente élection : l'avenir de notre démocratie est en jeu".  Mais l'absence du public survolté qui marque d'ordinaire ces grand-messes politiques a donné une tonalité parfois désuète aux discours. 

Président sortant, Donald Trump multiplie quant à lui les déplacements et les critiques contre celui qu'il affuble systématiquement du surnom moqueur de "Sleepy Joe" ("Joe l'endormi"). "Personne ne sera en sécurité dans une Amérique dirigée par Biden", a lancé Donald Trump républicain depuis Oshkosh, dans le Wisconsin, à moins de 130 kilomètres au nord de Milwaukee, où a lieu la convention démocrate.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La barre des 100.000 morts du Covid-19 officiellement franchie en France

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

Lire et commenter