VIDÉO - Danemark : le torse de femme repêché est bien celui de la journaliste suédoise disparue

International
DirectLCI
ENQUÊTE - Le torse de femme retrouvé près de la baie de Køge a été identifié comme celui de la journaliste suédoise Kim Wall, portée disparue depuis le 11 août après avoir effectué un reportage dans le sous-marin Nautilus, rapporte la police danoise. Le concepteur du submersible a affirmé ce lundi qu'elle était morte accidentellement et qu'il avait jeté son corps à la mer.

Après avoir découvert lundi le torse d'une femme près de la baie de Køge, à l'est du pays, la police danoise affirme ce mercredi qu'il s'agit de celui de Kim Wall, une journaliste suédois portée disparue depuis le 11 août alors qu'elle effectuait un reportage à bord du sous-marin artisanal Nautilus.


"L'ADN correspond", a écrit la police danoise sur Twitter, expliquant qu'elle ne donnerait pas plus de précisions sur l'affaire avant une conférence de presse.

D'intenses recherches ont été menées depuis plusieurs jours à l'aide d'hélicoptères, de bateaux et de plongeurs depuis le 11  août. Ce jour-là, la défense danoise avait annoncé avoir trouvé le sous-marin Nautilus, long de 18 mètres, qui avait disparu la veille au soir dans le détroit d'Öresund, entre le Danemark et la Suède, avec deux personnes à son bord. Son propriétaire avait été secouru mais les autorités étaient à la recherche de Kim Wall, âgée de 30 ans. Le sous-marin avait été localisé dans la baie de Køge. Il avait été renfloué et fouillé, sans que les autorités ne parviennent à trouver trace de la journaliste. 


Pour la police danoise, le submersible a été délibérément coulé. Peter Madsen, 46 ans, a été soupçonné d'homicide involontaire, et a été présenté à un juge le 12 août. Les audiences se sont depuis déroulées à huis-clos.

En vidéo

Au Danemark, l’étrange disparition d’une journaliste à bord d’un sous-marin

Le propriétaire du sous-marin a jeté le corps

Ce lundi, le concepteur danois du sous-marin artisanal Nautilus a affirmé que la journaliste suédoise était morte accidentellement à bord de son submersible et qu'il avait jeté son corps à la mer, a annoncé la police danoise. Peter Madsen avait dans un premier temps assuré avoir laissé la journaliste Kim Wall, qui réalisait un reportage sur lui, à bord de l'appareil dont il est le propriétaire, sur la pointe de l'île de Refshaleøen, à Copenhague, dans la soirée du 10 août. Mais l'homme a finalement "déclaré à la police et au tribunal qu'il y avait eu un accident à bord du sous-marin qui avait conduit à la mort de Kim Wall et qu'il l'avait ensuite jetée à la mer dans un lieu encore indéterminé dans la baie de Køge", à environ 50 kilomètres au sud de la capitale danoise, a précisé la police dans un communiqué.  


La journaliste indépendante avait collaboré avec The Guardian et le New York Times. Diplômée de l'Ecole de journalisme de Columbia (New York), elle était basée à New York et en Chine. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter