VIDÉO - L'Australien de 104 ans qui a voyagé jusqu'en Suisse pour se faire euthanasier est mort

International
DirectLCI
FIN DE VIE - David Goodall, 104 ans, a mis fin à ses jours ce jeudi 10 mai autour de midi. Cet Australien avait fait le voyage jusqu'en Suisse pour bénéficier d'un suicide assisté, l'euthanasie étant interdite en Australie.

"A 12h30 aujourd'hui, le professeur David Goodall, 104 ans, s'est éteint paisiblement à Bâle, en Suisse, d'une injection de Nembutal" a annoncé Philip Nitschke, fondateur d'Exit International, qui l'avait aidé à organiser son voyage jusqu'en Suisse pour bénéficier d'un suicide assisté. L'homme a partagé un dernier repas avec sa famille - fish ans chips et cheesecake - avant qu'un assistant place une intraveineuse dans son bras pour lui injecter un produit létal.


A 104 ans, l'Australien était venu jusqu'en Suisse pour se faire euthanasier, ce que lui refusait son pays. "J'aurais préféré terminer en Australie et je regrette vraiment que l'Australie soit en retard sur la Suisse" en matière de droit à mourir, avait expliqué David Goodall à la presse le mercredi 9 mai. Ce scientifique. L'homme ne souffrait d'aucune maladie en phase terminale, mais jugeait que sa qualité de vie s'était détériorée et qu'il était temps de partir. "Je suis heureux d'avoir la chance demain d'en finir et j'apprécie l'aide de la profession médicale de ce pays pour rendre cela possible" avait-t-il ajouté.


Selon la loi helvétique, toute personne en bonne santé mentale et qui a depuis un certain temps exprimé le souhait constant de mettre un terme à sa vie, peut demander ce qu'on appelle la mort volontaire assistée, ou MVA. Dans une mort assistée, la personne doit être physiquement capable d'assumer le dernier geste. David Goodall a donc dû lui-même ouvrir la valve qui a libéré le poison qui lui a été injecté.


Le centenaire, qui avait tenté en vain de se suicider au début de l'année, espérait que la médiatisation de son cas pousserait l'Australie et d'autres pays à revoir leur législation. "J'aimerais bien qu'on se souvienne de moi comme quelqu'un qui a contribué à libérer les personnes âgées de la nécessité de poursuivre leur vie à tout prix", avait déclaré David Goodall. 

L'aide au suicide illégale dans la plupart des pays du monde

L'aide au suicide était totalement interdite en Australie jusqu'à ce que l'Etat de Victoria légalise l'année dernière la mort assistée. Mais cette législation, qui n'entrera en vigueur qu'en juin 2019, ne concerne que les patients en phase terminale avec une espérance de vie de moins de six mois.

En vidéo

Jean-Luc Romero sur l'euthanasie : "C'est un droit"

En France, l'euthanasie est également interdite. Sur LCI, Jean-Luc Romero de l'association "Droit à mourir dans la dignité", a estimé que les gens souhaitaient "une loi de liberté" à ce sujet. "C’est un droit qui n’enlève rien à personne et qui n’est pas obligatoire. Quand les femmes ont obtenu l’IVG, toutes les femmes n’étaient pas obligées de se faire avorter. Mais en même temps elles avaient cette possibilité et ce droit", a-t-il donné en exemple.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter