Vidéo de propos machistes : John McCain retire à son tour son soutien à Donald Trump

SCANDALE - Suite à la publication d'une vidéo datant de 2005 dans laquelle Donald Trump profère des propos machistes, les attaques à l'encontre du candidat républicain à la Maison Blanche se multiplient, y compris au sein de son parti. Dernier retrait de soutien en date : celui de John McCain.

Ses dérapages à répétition lui avaient valu des semaines difficiles, dont il s'était toujours remis. Mais celui-ci pourrait porter un sacré coup à Donald Trump, à la veille du deuxième débat contre Hillary Clinton et à seulement un mois du scrutin. En cause, une série de déclarations machistes et misogynes proférées par le candidat républicain à la présidence des États-Unis, dans une vidéo enregistrée en 2005 et publiée vendredi par le Washington Post.

Lire aussi

Malgré des excuses publiées dans une vidéo diffusée sur Facebook, les réactions outrées de ses adversaires démocrates n'ont pas tardé. Mais le véritable coup dur pour le milliardaire, c'est la vague de commentaires indignés de ses alliés républicains. Le dernier en date a avoir retiré son soutien à Donald Trump n'est autre que le candidat malheureux à la présidentielle de 2008, John McCain. 

"Le comportement de Donald Trump cette semaine qui s'est conclue avec la révélation de ses propos avilissants concernant les femmes et ses vantardises d'agressions sexuelles, rend impossible de continuer à soutenir, même de façon conditionnelle, sa candidature", a affirmé l'influent sénateur, samedi. Avec sa femme Cindy, ils ne voteront donc pas pour Donald Trump et préféreront glisser un bulletin où ils écriront "le nom d'un bon républicain conservateur qui est qualifié pour être président".

Cette défection fait suite à une nombreuse série. Les uns après les autres, plusieurs poids lourds du parti ont fait part de leur écœurement et de leur colère, à l'image de l'homme fort du Congrès, Paul Ryan, qui a retiré l'invitation de Donald Trump à un rassemblement samedi sur ses terres.

Lire aussi

Toute épouse, mère, fille - toute personne - mérite d'être traitée avec dignité et respect.Ted Cruz, Sénateur du Texas

D'autres ont directement réagi sur Twitter. L'ancien gouverneur de Floride, Jeb Bush, a déclaré qu'en tant que grand-père de deux jeunes filles, il trouvait les propos de Donald Trump inexcusables. Le sénateur du Texas Ted Cruz a souligné que "toute épouse, mère, fille - toute personne - devait être traitée avec dignité et respect". Quant au sénateur de Floride Marco Rubio, il a jugé que les propos du candidat républicain étaient vulgaires et injustifiables.

Plusieurs élus, dont ceux de l'Utah, état très conservateur, ont annoncé qu'ils ne souhaitaient plus voter pour Donald Trump, sans toutefois aller jusqu'à donner leur soutien à Hillary Clinton. Cependant, très peu de personnalités républicaines ont appelé au retrait du candidat du scrutin. Certains, comme la responsable républicain de l'Etat de Washington, Susan Hutchinson, ont même pris sa défense. Sur Twitter, elle a même déclaré que les propos indécents de Donald Trump avaient été tenus "quand il était démocrate". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter